Infos Utilisateur
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Mercredi 24/07/19, 07:33:55

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Carte des membres


AideAide RechercherRecherche calendrierCalendrier Identifiez-vousS'identifier Inscrivez-vousS'inscrire

Imprimer
Forum Projet-SG Autres Sections Art'Gate Fanfics Fil de discussion: [Série FanFic] StarGate SG-20 Pages: [1] 2 3 4 Bas de page
Fil de discussion: [Série FanFic] StarGate SG-20  (Lu 27023 fois)
BelXander
Moderator
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 122



« le: Mercredi 20/08/08, 16:42:42 »

Bonjour à toutes et à tous.

Je me présente, BelXander, je viens ici pour poster ma FanFiction, StarGate SG-20. Je vais donc vous parler de ma création avant toute chose. Car il faut savoir que ma FanFic est assez colossale. En effet, ma Fic est créée comme une série, comme SG-1 pour tout dire. J’ai pris modèle sur la base de notre série préférée et ses meilleurs moments.

   Mais qu’est ce que c’est que ça SG-20 ? C’est une grande FanFiction qui a la forme d’une série, possédant des épisodes et serait comme un 'spin-off' à SG-1. Chaque épisode à la forme d’un roman (ou une nouvelle, car les épisodes sont plus courts que je ne le pensais au tout début, s’ils étaient mis en images ils feraient surement 20 minutes et non 40) et n’a pas une forme théâtrale. Ils font à peu près (en moyenne) 20 pages word (lignes normales, Times New Roman police 12, avec une ligne de séparation entre chaque réplique lors de dialogue). Ceux qui lisent des romans de séries ou autres ne seront je pense, pas dépayser.

   Ma Fic est facile à lire et assez bien écrite (je l’espère). De plus, j’ai pris un soin tout particulier à travailler le scénario. Mais quel est-il au fait ? Déjà, il est garanti sans spoiler (facile, vu que SG-1 est terminé ^^), et tâche de rester très proche de l’esprit des séries Stargate, sans créer d’incohérences.

C’est bien simple, je suis parti du constat qu’avec l’épisode numéro 17 de la saison 6 (Secret d’Etat) lorsque les Etats-Unis et la Russie mettent au courant les gouvernements Britanniques, Français et Chinois de l’existence du programme Porte des Etoiles, ces 3 derniers décident d’y participer. Ils aident alors les Etats-Unis à financer alors, dans une moindre mesure, le SG-C et décident d’avoir une équipe qui leur est propre à la base de Cheyenne Mountain. Après tout, la Russie possède bel et bien une équipe SG (même si c’est un peu normal après tout ce qu’ils ont fait), alors pourquoi les autres gouvernements ne pourraient pas en avoir une. J’ai donc pris la liberté de créer SG-19, l’équipe britannique, SG-20, l’équipe française, et SG-21, l’équipe chinoise. Vous voyez où je veux en venir ? Oui, ma fan-fiction va raconter les aventures de l’équipe française du SG-C. Nous ne suivrons donc pas de nouveau SG-1, mais bien de nouveaux personnages. Rassurez-vous on verra tout de même nos héros bien connu en tant que guest-star !

De plus, après avoir vu Stargate Atlantis, et le fait qu’il y ait des Tchèques et autres gens de nationalités diverses, je me suis dit que plusieurs autres gouvernement ont été mis au courant et ont pu envoyer quelques personnes pour le programme Stargate (après tout le destin de la Terre en dépend). J’ai donc ajouté encore trois nouvelles équipes, une Canadienne, une Allemande, et une Japonaise. Je pense que ce sont des pays qui ont les moyens de financer et d’entretenir une équipe SG.

C’est là la seule différence avec le Stargate que l’on connait. Le seul ajout que j’ai fait (outre de nouveaux personnages bien entendu) et qui pourrait se révéler incohérent. Toutefois, il faut bien avouer qu’on n’a jamais su si les gouvernements mis au courant lors de S6E17 de SG-1 avaient pu avoir une équipe SG. Si ça se trouve, c’est le cas, et alors ma FF conserverait sa « véracité » sur les faits. Surtout que je ne les trouve pas si « bêtes » que ça. Voilà pour la base.

Pour le scénario plus global de ma FanSérie, j’ai décidé de reprendre les Goa’Ulds comme principaux rivaux. En effet, ce sont pour moi les meilleurs adversaires qu’il soit dans l’univers Stargate. Et je trouve que la mythologie égyptienne n’avait pas été assez bien exploitée dans Stargate SG-1, surtout sur la fin de la période Goa’Uld. J’ai donc créer de nouveaux ennemis en me basant sur la mythologie égyptienne et en tachant de la respecter au mieux, tout en l’accordant avec un univers de Science-Fiction qu’est celui de Stargate. J’espère avoir réussi sur ce point là aussi, que vous serez satisfait de mes divers scénarios, qu’ils sauront vous tenir en haleine.

Pour en revenir une dernière fois sur ma FanFic plus généralement, sachez qu’elle aura 3 saisons. La première, commençant ici et maintenant avec le premier épisode, possédera 24 épisodes, tandis que les deux suivantes n’en auront « que » 20. Elle sera postée par parties d’épisodes (allant de 6  à 10) pour ne pas poster un gros bloc d’un coup, et surtout me permettre de continuer à avancer dans le même temps. Car je n’ai pas fini la saison en cours, j’en suis à l’épisode 10. Donc poster les épisodes en les séparant me semble une bonne idée pour me permettre d’avancer dans de bonnes conditions. Entre deux parties, il y aura 2 jours et entre 2 épisodes, il y aura 6 jours. Et pour finir, je compte établir quelques pauses au sein de la saison. Cette dernière a 5 arcs, et je prendrais une pause de 1 à 3 mois entre chaque arc pour me permettre de bien prendre de l’avance. Je ne souhaite en aucun cas poster un épisode alors que je travaille sur le suivant. A la base, la saison 1 aurait du être complètement finie ce 20/08/2008.

Voilà les 5 arcs :
1er Arc : Episodes 1 à 6
2nd Arc : Episodes 7 à 11
3ème Arc : Episodes 12, 13 et 14
4ème Arc : 15 à 19
5ème Arc : 20 à 24

J’espère que vous comprendrez ces dispositions. Lorsqu’un épisode aura été totalement posté, un lien pour télécharger une archive .rar contenant l’épisode en .pdf et en .doc Word ainsi que son Wiki (base de données en rapport avec StarGate SG-20 et plus particulièrement l’épisode, qui sera mis à jour au fur et à mesure) sera donné.
Voilà pour ce (long) message de présentation.

Enfin, ce message s’adresse aux modérateurs et administrateurs du forum, je souhaiterais savoir si je peux poster un arc (3 à 5 Arcs par saison (3saisons prévues), 5/6 épisodes par arc) par sujet, où si je dois tout poster au sein du même sujet ? Car si je poste tout au sein d’un seul et même topic, ce dernier risque vite de devenir très lourd. Je mettrais les liens vers les sujets des arcs dans les topics suivants (ceux des 2nd, 3ème arc...), ainsi même si le sujet du premier arc arrive en 2nde ou 3ème page, un nouveau venu pourra facilement le retrouver en passant par le dernier sujet actif.


Voilà, c’est terminé. J’ai fini de vous embêter.
Place dorénavant à StarGate SG-20.

Sur ce, bonne lecture. Et n’hésitez pas à donner vos avis, critiques, et sentiments sur ma création, merci beaucoup.
Journalisée
BelXander
Moderator
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 122



« Répondre #1 le: Mercredi 20/08/08, 16:44:05 »

ETAT des EPISODES

Voilà la liste des Episodes et leur Etat d’Avancement dans la Réalisation.

Les Différents Etats :

5 Niveaux d’Etat :

1.   Idée et Conception de l’épisode (trouver l’Idée ! et commencer à la placer dans le bon contexte etc…) (0 à 20 %)
2.   Maquette et Résumé de l’épisode (faire une sorte de résumé complet du zode, svt schématique, sorte de chronologie des évènements) (20 à 40%)
3.   Réalisation et Ecriture de l’épisode (commencer l’écriture) (40 à 90%)
4.   Affinage, Relecture de l’épisode et Mise à Jour du Wiki (épisode quasiment achevé, mais il faut, revoir l’épisode, trouver les erreurs possibles, les incohérences, corriger les fautes, remplir le wiki avec les nouvelles données ou/et mettre à jour les anciennes, etc…) (90 à 99%)
ET enfin…
5.   Episode Fini. (100%)


Liste des Episodes Détaillée - Niveaux d'État / Pourcentage de Réalisé :


Saison 1 :

Episode 1 : La Nouvelle Equipe, 1ère Partie – 5 / 100 % - 10 Parties
Episode 2 : La Nouvelle Equipe, 2nde Partie – 5 / 100 % - 7 Parties
Episode 3 : Une Piste à Exploiter – 5 / 100 % - 9 Parties
Episode 4 : Surprises et Révélations – 5 / 100 % - 8 Parties
Episode 5 : Sauver Ceux qui Peuvent Encore l'Etre – 5 / 100 % - 9 Parties
Episode 6 : La Vengeance des Dieux – 5 / 100 % - 8 Parties
Episode 7 : La Maison Hantée ou Le Domaine de l’Akyini – 5 / 100 % - 8 Parties
Episode 8 : Couvre Feu – 5 / 100 % - 7 Parties
Episode 9 : Une Vie Rêvée – 5 / 100 % - 9 Parties

Episode 10 : Une Vieille Connaissance – 4 / 90 %
Episode 11 : Dépassé par les Evènements – 4 / 90 %
Episode 12 : Une Entre-Aide Obligatoire – 3 / 40 % Episode en Cours
Episode 13 : Décision Difficile – 2 / 40 %
Episode 14 : Héros – 2 / 30 %
Episode 15 : La Goa'Uld Légendaire – 2 / 25 %
Episode 16 : De l’Autre Côté – 2 – 25 %
Episode 17 : 2 / 20 %
Episode 18 : La Statuette de Narmer, 1ère Partie – 2 / 30 %
Episode 19 : La Statuette de Narmer, 2nde Partie – 2 / 35 %
Episode 20 : Vu, Bévue et Imprévu – 2 / 35 %
Episode 21 : 2 / 25 %
Episode 22 : Explications – 2 / 30 %
Episode 23 : Uraeus, 1ère Partie – 2 / 35 %
Episode 24 : Uraeus, 2nde Partie – 2 / 35 %
 
Note : Pour l’épisode 7, je ne sais pas encore quel titre choisir. Si vous avez une préférence, n’hésitez pas à le faire savoir. Merci.
Pour les épisodes qui n’ont pas de titres, et bien… Ils n’ont pas encore de titres, tout simplement. ^^

Voilà, vous en savez autant que moi sur tout ce qui a été fait pour la saison 1 de StarGate SG-20.

PS : Et ce n'est là que la saison 1 !
 
Précision, tous les épisodes sont globalement rating T, PG-13 (interdit au moins de 13ans).
Certains peuvent être un peu plus violent que d'autres mais ça n'ira jamais très loin, gore et tout ça.
J'essaye de rester dans l'aspect StarGate SG-1.



Téléchargement des épisodes.

Voici les Liens pour télécharger StarGate SG-20 :

Toutefois, je me dois de donner quelques explications :

les Liens donnent sur une page du site MediaFire, il suffit de cliquer sur « Click here to start download… » pour télécharger le fichier. Ce dernier est une archive .rar à décompresser avec un petit logiciel de type winrar, 7-Zip, IZArc, etc… (ces deux derniers étant gratuit)

Une fois cela fait, (en ayant fait « clique droit, extraire ici » par exemple, ou en l’extrayant dans un autre dossier que vous pouvez spécifier), un dossier apparaitra portant ce nom « StarGate SG-20 - Sx.Exx - Titre de l’Episode ».

Dans ce dossier se trouvera donc ce qui nous intéresse. L’épisode concerné et sa Base de Données associée. Les deux seront en .doc (lisible et compatible avec Word 97, 2000, 2003 et 2007) et .pdf (lisible avec Adobe Acrobat Reader ou Foxit PDF Reader).

Je vous conseille de consulter la base de données seulement après avoir lu l’épisode. En effet, si vous le faîte avant, cela risquerait de vous spoiler (révéler des informations qui seront présentées dans l’épisode et donc casser la surprise).

De plus, pour la base de données en version .pdf, je suis au regret de vous annoncer que les liens vers les articles ne fonctionnent pas. (sur les .doc, un ctrl + clique gauche de la souris sur un lien vous amène directement à l’article concerné quelques pages plus bas)

Voilà maintenant les Liens, faites vous plaisir :


Saison 1 :

Episode 1 : La Nouvelle Equipe, 1ère Partie – http://www.mediafire.com/?47dp1kkdcpq
Episode 2 : La Nouvelle Equipe, 2nde Partie – http://www.mediafire.com/?dlmytwvzzec
Episode 3 : Une Piste à Exploiter – http://www.mediafire.com/?lmiyjgevwnw
Episode 4 : Surprises et Révélations – http://www.mediafire.com/?hgxizxmmjln
Episode 5 : Sauver Ceux qui Peuvent Encore l'Etre – http://www.mediafire.com/?yjedlaykmzz
Episode 6 : La Vengeance des Dieux – http://www.mediafire.com/?ztmayzdqzzf

Episode 7 : Le Domaine de l’Akyini – Sortie pas encore prévue
Episode 8 : Couvre Feu – Sortie pas encore prévue
Episode 9 : Une Vie Rêvée – Sortie pas encore prévue
Episode 10 : Une Vieille Connaissance – Sortie pas encore prévue
Episode 11 : Dépassé par les Evènements – Sortie pas encore prévue
Episode 12 : Une Entre-Aide Obligatoire – Sortie pas encore prévue
Episode 13 : Décision Difficile – Sortie pas encore prévue
Episode 14 : Héros – Sortie pas encore prévue
Episode 15 : La Goa'Uld Légendaire – Sortie pas encore prévue
Episode 16 : De l’Autre Côté – Sortie pas encore prévue
Episode 17 : Sortie pas encore prévue
Episode 18 : La Statuette de Narmer, 1ère Partie – Sortie pas encore prévue
Episode 19 : La Statuette de Narmer, 2nde Partie – Sortie pas encore prévue
Episode 20 : Vu, Bévue et Imprévu – Sortie pas encore prévue
Episode 21 : Sortie pas encore prévue
Episode 22 : Explications – Sortie pas encore prévue
Episode 23 : Uraeus, 1ère Partie – Sortie pas encore prévue
Episode 24 : Uraeus, 2nde Partie – Sortie pas encore prévue
 
Journalisée
BelXander
Moderator
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 122



« Répondre #2 le: Mercredi 20/08/08, 16:45:45 »

INTRODUCTION

      Cette création est une fan-série, créée pour le plaisir par un fan pour des fans et n’a pas pour but de concurrencer ou de faire du tort à tout ce qui se rapporte à l’univers StarGate (films, séries, produits dérivés…).
StarGate ne m’appartient pas et est une marque de Metro-Goldwyn-Mayer Studios Inc. All Rights Reserved. Tous droits réservés.
   Interdiction de copier ou d’utiliser, même partiellement, de distribuer, ou de publier cette réalisation sans l’accord de leurs deux auteurs. Merci.


STARGATE
SG – 20


Une fan-fiction créée par BelXander

Ecrit par : BelXander
Scénario de : BelXander
Relu et Corrigé par : Solaris

Avant Propos
La saison 1 de StarGate SG-20 se déroule en parallèle avec la saison 7 de StarGate SG-1. Cette fan-série peut très bien s’incruster dans l’univers ‘réel’ de StarGate. J’ai pour vocation de ne pas créer d’incohérences et de respecter tout ce qui se rapporte à la série autant que possible. Je vous remercie de lire ma fan-fiction et j’espère que vous y prendrez plaisir.

(Contact : BelXander : drizzt_elfenoir_jedi@hotmail.com ; Solaris : darknight_solaris@hotmail.com)
 
    La massive montagne surplombait le paysage. A sa base, quelques hommes armés patrouillaient devant une importante entrée creusée dans la roche. Des barrières de sécurité à l’aspect austère étaient placées sur la route interdisant tout passage non autorisé. A l’intérieur même du mont se trouvait un complexe militaire crucial, le NORAD. Ce centre était chargé de la surveillance et de la protection de l’espace aérien de toute l’Amérique du Nord. De très nombreux et puissants radars étaient implémentés dans cette montagne. Un nombre important de gens y travaillait et pourtant certains ne connaissaient même pas le secret que cachait le Cheyenne Mountain Complex. Un des secrets les mieux gardés au monde.
    Dans le cœur même de la montagne était dissimulée une autre base. Une base dont l’essence même était un ancien artefact extraterrestre. Dans la salle principale du complexe top secret, le Stargate Command, se trouvait l’étrange édifice. C’était un énorme cercle de pierre avec des chevrons disposés à intervalle régulier. Un anneau était présent à l’intérieur du cercle. Cet anneau avait des symboles, des constellations, gravées sur toute sa surface. C’était la Porte des Etoiles.
    Devant cette Porte des plus insolites se trouvaient quatre personnes, l’air affairé. Elles semblaient préparer leurs dernières affaires avant de partir en voyage ou en mission. Il y avait trois hommes, de carrures athlétiques, en treillis et ils vérifiaient les derniers éléments de leurs équipements. La dernière personne, elle aussi habillée de vêtements kakis, était une femme à l’allure svelte qui avait un regard à la fois déterminé et passionné. Dans une salle surélevée donnant sur la salle de la Porte, un vieil homme chauve donna un signal à un homme assis devant des ordinateurs.
    L’anneau interne de la Porte des Etoiles commença à bouger. Il entama une rotation. Lorsqu’il se figea, le chevron principal situé tout en haut du cercle imprima un mouvement comme pour recouvrir le symbole qui s’était arrêté devant lui. Alors, un chevron s’illumina pour se valider tandis qu’une voix retentit, en disant :
-   Chevron un activé.
 L’anneau continua ainsi son mouvement et après une septième validation, la voix de l’officier changea de verbe pour dire :
-   Chevron sept enclenché.
    Une énorme vague jaillit du néant et fut propulsée vers l’avant. Elle s’arrêta à cinq mètres de la Porte et se rétracta aussitôt pour former une surface bleutée remplissant le centre du cercle. On aurait juré y voir de l’eau en suspension dans l’air et des vaguelettes se mouvaient dans un petit bruit assez doux. C’était en fait une illusion, un vortex pouvant conduire sur d’autres mondes.
    Les trois hommes et la femme étaient dorénavant prêts. Des armes pendaient à leur côté. Où qu’ils aillent cela ne devait pas être de tout repos, ni parfaitement sûr. Toutefois, ils s’engagèrent sur  la passerelle.
 Le vieil homme chauve s’avança vers les ordinateurs et appuya sur un bouton pour enclencher la radio avant de dire :
-   Bonne mission SG-20. Soyez prudents.
 L’un des hommes fit un signe en direction de la salle de contrôle, puis, suivit de son équipe, passa à travers le vortex.
Journalisée
BelXander
Moderator
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 122



« Répondre #3 le: Mercredi 20/08/08, 16:47:44 »

   Episode 1 - 1ère Partie

   Cette création est une fan-série, créée pour le plaisir par un fan pour des fans et n’a pas pour but de concurrencer ou de faire du tort à tout ce qui se rapporte à l’univers StarGate (films, séries, produits dérivés…).
StarGate ne m’appartient pas et est une marque de Metro-Goldwyn-Mayer Studios Inc. All Rights Reserved. Tous droits réservés.
   Interdiction de copier ou d’utiliser, même partiellement, de distribuer, ou de publier cette réalisation sans l’accord de leurs deux auteurs. Merci.


STARGATE
SG – 20


Une fan-fiction créée par BelXander


Ecrit par : BelXander
Scénario de : BelXander & Solaris
Relu et Corrigé par : Solaris


Avant Propos
La saison 1 de StarGate SG-20 se déroule en parallèle avec la saison 7 de StarGate SG-1. Cette fan-série peut très bien s’incruster dans l’univers ‘réel’ de StarGate. J’ai pour vocation de ne pas créer d’incohérences et de respecter tout ce qui se rapporte à la série autant que possible. Je vous remercie de lire ma fan-fiction et j’espère que vous y prendrez plaisir.

(Contact : BelXander : drizzt_elfenoir_jedi@hotmail.com ; Solaris : darknight_solaris@hotmail.com)

Dramatis Personae

Equipe SG 20 (F)

Major Alex Raziel – Chef de Mission, Premier Secours
Capitaine Frédérick Zedar – Eclaireur, Docteur en Archéologie
Capitaine Loïc Solaris – Scientifique, Docteur en Astrophysique et Pilote
Lieutenant Romain Bahamut – Destruction, Soutien, Relation
Lieutenant Vincent Necrona – Tactique, Stratégie

Autres membres

Capitaine Yohann Tajiri – Tactique, Soutien
Capitaine Damien Hisoka – Relation, Docteur en Histoire et Mythologie
Docteur Sarah Blanche – Scientifique, Docteur en physique nucléaire

Equipe SG 1 (USA)

Colonel Jack O’Neill – Chef de Mission
Major Samantha « Sam » Carter - Scientifique, Astrophysique, Premier Secours
Jaffa Teal’C - Eclaireur, Soutien
Docteur Daniel Jackson – Premier Contact, Relation, Archéologie

Personnel de la Base
Général George Hammond – Chef du Complexe SGC
Docteur Janet Fraiser - Médecin-Chef du SGC
Sergent Harriman – Opérateur de la Porte des Etoiles

Synopsis
 
Les Etats-Unis et la Russie ont informé le Royaume-Uni, la France et la Chine de l’existence de la Porte des Etoiles. Comme la Russie a son Equipe StarGate, SG-18, les autres pays veulent aussi en avoir une, pour jouer sur le destin de la Terre. Les Etats-Unis acceptent et sont alors créées SG-19, l’équipe britannique ; SG-20 l’équipe française ; et SG-21 l’équipe chinoise. Peu après, le Canada, l’Allemagne et le Japon sont mis au courant et ont leurs équipes, respectivement, SG-22, SG-23 et SG-24.

L’équipe française, nommée SG-20, est portée disparue au cours d’une mission. Le Stargate Command est débordé à cause des offensives du Grand Maître Goa’Uld Anubis, plus menaçant que jamais après la destruction d’Abydos, et ne peut pas envoyer une équipe à sa recherche. La France mobilise alors 4 de ses meilleurs éléments…


Episode 1 : La Nouvelle Equipe, 1ère Partie.


Le Général Hammond était débordé. Il n’en pouvait plus. Il s’adossa à son siège en portant les mains à son visage. Il se frotta les yeux alors que des pensées maussades envahissaient son esprit. S’occuper de la base, sans arrêt en état d’alerte, était un travail épuisant. Anubis, si puissant, n’arrêtait pas d’essayer de traverser la Porte des Etoiles, sans se préoccuper de l’Iris. Il envoyait ses hommes se faire tuer. Il devait le savoir. Il le savait. Mais qu’est ce que cela pouvait lui faire puisque c’était un Dieu ?
      Le général était sûr qu’un de ces jours Anubis allait attaquer la Terre, et ce, sans passer par la Porte. Il enverrait de nombreux vaisseaux spatiaux et prendrait le contrôle de la planète sans grande difficulté. Après tout, les seules défenses véritables que disposait la planète étaient, le X-303 et les quelques X-302. Tout en sachant que le X-303, le Prométhée, n’était pas encore tout à fait fiable. Intérieurement, le général espérait que l’alliance avec les autres pays allait porter ses fruits et qu’ainsi le développement des défenses terriennes se ferait plus rapidement.
      Le général reprit la lecture des rapports entassés sur son bureau.

   L’alarme retentit dans tout le niveau de la Porte. Le général referma le document qu’il avait entre les mains et le laissa retomber sur son bureau en se levant. Il sortit rapidement et descendit les escaliers en colimaçon pour arriver dans la salle de contrôle. Il eut le temps de voir la vague d’énergie bleutée apparaître du néant et se rétracter pour former comme un mur d’eau scintillante concentré en cercle, avant que l’iris ne se referme dessus. Il demanda à l’officier de service s’il y avait une communication.

-   C’est le code d’identification de SG-20, mon général.

-   Bien. Ouvrez l’iris, ordonna le général d’un ton soulagé.

L’équipe française aurait déjà dû être rentrée depuis plusieurs jours.

-   A vos ordres, mon général, répondit l’officier en plaçant sa main sur le système de reconnaissance digital.

     Dès que l’iris s’ouvrit, des tirs d’énergie pure provenant de lance jaffa traversèrent la Porte et jaillirent du vortex. Les gardes présents devant l’artefact se mirent à couvert, prêt à ouvrir le feu.

-   Faîtes attention, et ne laissez pas passer de Goa’Uld ou de jaffas mais soyez prudents, je ne veux pas qu’il arrive malheur aux membres de SG-20, déclara Hammond par micro.

     Après les quelques tirs qui avaient traversés et heurtés la façade, il ne se passa plus rien pendant quelques secondes. De très longues secondes.

-   Dois-je refermer l’iris ? demanda le sergent Walter.

-   Non, laissez ouvert encore quelques secondes, dit le général en appuyant sur le bouton rouge de sécurité qui abaissa les épais rideaux de métal devant la fenêtre. Il plongea alors son regard sur l’écran sur lequel on pouvait voir grâce à la vidéo la salle d’embarquement.

     Alors que tout le monde pensait qu’un jaffa allait surgir, un homme vêtu de haillons verts apparut devant le vortex. Il s’affaissa après quelques pas, visiblement mal en point et souffla de ses dernières forces :

-   Refermez l’iris.

     Mais personne ne put entendre sa demande. Alors, deux gardes jaffas surgirent, lance laser à la main. Ils n’eurent pas le temps d’ouvrir le feu, des dizaines de projectiles mortels venaient de les tuer. Un officier cria qu’on ferme l’iris et alors, le blessé, rassuré, sombra dans les ténèbres.

***

Journalisée
BelXander
Moderator
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 122



« Répondre #4 le: Vendredi 22/08/08, 16:28:00 »

Episode 1 - 2ème Partie



Son réveil fut difficile. Un mal de crâne carabiné lui labourait les tempes. Le major était couché sur un lit. Il ouvrit les yeux et la lumière, si tamisée fut-elle, l’éblouit. Il referma les yeux et ne les rentrouvrit que de quelques millimètres. Il aperçut alors une silhouette s’approcher et devina qu’un médecin venait d’arriver.

- Ah, vous êtes enfin réveillé. Nous avions peur de vous perdre. Vous êtes revenus dans un sale état. Nous vous avons soigné du mieux possible et vous devrez rester encore deux ou trois semaines en convalescence, j’en ai peur.

La voix du médecin l’agressait. Son mal de tête était insupportable. L’homme qui approchait de la quarantaine, gisant sur le lit, demanda dans un murmure :

- Puis-je avoir de l’aspirine ? J’ai un de ces maux de tête…

- Bien sûr. Je vous prépare ça tout de suite.

Alors, le médecin s’éloigna quelque peu, se dirigeant vers une pharmacie pour y préparer le médicament. Une autre personne arriva :

- Vous voilà réveillé, major. Ca me fait plaisir. Le général Hammond voudrait vous parler, si vous le pouvez.

- Bien sur, répondit difficilement le major Raziel en essayant de ne pas faire ressortir sa souffrance.

- Mais surtout ne forcez pas, conseilla Janet Fraiser, le médecin principal du complexe.

Elle se dirigea ensuite vers le téléphone mural situé près de l’entrée de l’infirmerie. Alex Raziel se redressa un peu dans son lit, réveillant une multitude de douleur. Le médecin revint et lui donna le verre contenant le médicament que le major but d’un trait. Il espérait que celui-ci ferait effet assez rapidement. Le docteur Fraiser se rapprocha du lit avec des instruments de mesure et de soins. Elle lui annonça :

- Le général arrive. En attendant, je vais voir si vous êtes réellement remis.

Sur ce, elle lui prit la température au moyen d’un thermomètre se mettant dans l’oreille, puis sa tension, et enfin elle lui fit une prise de sang. Alors elle lui expliqua qu’il faudrait faire encore quelques analyses plus tard pour savoir lorsqu’il serait vraiment apte à reprendre le service. Elle quitta alors l’infirmerie laissant Alex seul. Ce dernier put alors fermer les yeux quelques instants et essayer d’oublier les souffrances que son corps lui transmettait. Il rouvrit les yeux et regarda ses nombreux pansements en repensant à ce qu’il avait vécu. Alors, une évidence lui sauta aux yeux. Il eut envie de pleurer…

Le général Hammond arriva alors. Le major Alex Raziel se reprit le plus vite possible, essayant de dissimuler ses inquiétudes et ses sentiments, il essaya de prendre une posture de garde-à-vous. Mais blessé et couché dans un lit d’hôpital, c’était compliqué à exécuter.

- Repos, annonça le général. Dans l’état où vous êtes, n’allez pas l’aggraver par soucis de procédure militaire. De plus nous sommes seuls, major, il est inutile de faire bonne impression. Je sais que vous revenez d’une mission éprouvante et que vous en gardez des traces, tant physiques que morales. Malheureusement, j’ai des questions à vous poser. Après cela vous pourrez vous reposer tranquillement, sans être dérangé. Et je tiens aussi à vous signaler que ces questions risquent de raviver des souvenirs douloureux, continua le chef du complexe d’une voix grave.

Le major Raziel avait toujours tenu le général Hammond en grande estime. C’était un homme droit et bon qui respectait ses Hommes et qui avait une totale confiance en eux. Parfois, il transgressait même les règles pour aider ses Hommes, ce qui lui avait valu quelques problèmes avec le commandement, l’Etat Major, mais qui lui avait permis de gagner le respect et la loyauté de toute la base. Alex ne connaissait pas un militaire de la base qui n’aimait pas le général.
En pensant à la discussion à venir, Alex se sentait de plus en plus mal. Il allait devoir parler de ses Hommes, ses compatriotes. Son groupe, qu’il avait laissé. Abandonné, sur une planète hostile et aux mains de l’ennemi. Un ennemi inconnu, qu’il n’avait jamais vu, ni entendu parler dans les rapports qu’il avait portant épluchés. Il allait devoir raconter tout ce qui s’était passé. Très mal passé.

- Pour commencer, vous devez me raconter tout ce qui s’est passé lors de votre séjour sur PJ5-497. Par moment, je risque de vous interrompre pour poser une question, pour que vous me décriviez une scène avec plus de précision, pour savoir ce qu’il s’est passé exactement et pour que nous puissions avoir le meilleur point de vue possible. Vous m’avez compris.

- Oui. Je suis prêt.

- Bien. Vous allez pouvoir commencer.

Alors une jeune femme militaire arriva, un ordinateur portable à la main. Elle alla s’asseoir sur une table non loin de là et regarda le général en hochant la tête lorsque son ordinateur fut préparé. Les déclarations du major allaient donc être retranscrites. Elles allaient jouer le rôle d’un pré-rapport. Alex Raziel aurait du s’en douter. Mais son mal de crâne le déconcentrait.

- Allez-y, major Raziel. Racontez-moi votre mission, du départ de votre groupe à votre arrivée seul et blessé.

Après un petit silence pendant lequel le major réfléchissait pour savoir par où commencer, ce qui s’était passé fut raconté.

- Nous avons quitté la Terre, mon groupe et moi-même, pour nous rendre sur PJ5-497, commença Raziel en prenant le ton de quelqu’un qui faisait un rapport. Cela faciliterait la tâche des lecteurs et de la personne qui écrivait ce qu’il racontait. La planète sur laquelle nous partions avait été scannée par la MALP et elle ne présentait aucune présence hostile. Nous partions donc assez sûr de nous. Nous avons franchi la Porte pour arriver sur une belle planète. La présence de Goa’Uld ne devait pas exister. Nous avons donc parcouru quelques kilomètres, de forêt clairsemée principalement, pour trouver un village. Nous avions quitté la forêt et suivions une route entourée par quelques champs lorsque nous vîmes des enfants jouer. Ils nous indiquèrent le chemin du village et nous présentèrent au maire. C’était une petite ville, rappelant celles du XVIème siècle, l’époque moderne européenne. Nous y fûmes bien. Le temps de quelques heures. En effet, nous apprîmes que la petite ville n’était en fait qu’un village et que de plus grandes cités existaient et étaient dispersées sur le continent. Nous parlâmes alors des Goa’Uld en demandant s’ils en avaient entendu parler. Ils nous révélèrent qu’ils les connaissaient et qu’ils travaillaient pour eux. Ils exploitaient des mines pour le compte d’un Goa’Uld. Un Goa’Uld assez puissant mais en guerre contre un autre. Ce qui n'était pas étonnant étant donné que tous les Goa’Uld se font la guerre. J’ordonnai au docteur Sarah Blanche et au Capitaine Damien Hisoka d’explorer un peu plus la ville. De fureter, de dénicher des informations. Je pensais quant à moi continuer de parler avec le maire. Yohann Tajiri resta avec moi. Après quelques heures, le lieutenant et le capitaine revinrent paniqués. Ils demandèrent à me parler en privé. Ils m’annoncèrent alors qu’ils avaient réussi à apprendre que ce peuple, si gentil, nous avait livrés. Ils avaient communiqué notre venu aux Goa’Uld, fit le major d’un ton dégoûté. Tous cela parce que les Goa’Uld, leurs Dieux, devaient savoir tout ce qui se passait sur la planète. Tu parles, si c’était des dieux ils n’auraient pas eu besoin qu’on les informe de la situation… Euh, excusez-moi Général.

- Ce n’est pas grave, Major. Continuez.

- Alors, j’ordonnai la retraite immédiate. Nous devions quitter la planète le plus vite possible. Mais à peine nous quittions la ville qu’un bataillon de Jaffas apparurent au détour du chemin. Leur casque avait une forme bizarre, que je ne connaissais pas, mais je n’eus pas le temps de m’appesantir sur le sujet car il y eut alors une fusillade. Je suis sûr d’en avoir eu plusieurs mais à chaque fois que l’on en tuait un, deux prenaient sa place. La lutte était vaine. Le docteur Sarah Blanche fût touchée. Alors je demandai un repli vers la ville. Je pensais pouvoir tenir là-bas. En essayant de se cacher, je ne sais pas. Mais à l’entrée de la ville nous attendait une belle surprise. Un groupe de civil armé était prêt à faire feu sur nous. Bien que leurs armes ressemblaient à de vieilles arquebuses, nous ne pouvions leurs faire face, ils étaient trop nombreux. Et nous ne voulions pas les tuer, car malgré leur trahison, ils étaient innocents. Nous nous réfugiâmes dans les fourrés sur le bas-côté de la route. Les Jaffas n’eurent pas de mal à nous retrouver malgré notre fuite au travers de la forêt. Une autre fusillade débuta. Je n’y survécus pas.

***
Journalisée
BelXander
Moderator
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 122



« Répondre #5 le: Dimanche 24/08/08, 22:39:08 »

Episode 1 - 3ème Partie



- Comment ? fit le général Hammond, surpris après la terrible déclaration du major Raziel.

- Le Capitaine Tajiri fût touché par un impact de lance, expliqua le français. L’énergie lui avait brûlé toute la zone de son épaule droite. Je voulus voir de plus près pendant que le capitaine Hisoka me couvrait. Mais en deux secondes Hisoka fût descendu. Je me retournai mais trop tard. Je pus voir le trait incandescent me percuter la poitrine.

- Mais comment cela se fait-il que vous soyez vivant ? Vous n’êtes pas infecter par quoi que ce soit, toute la batterie de test possible a été faîte sur vous pendant que vous étiez inconscient.

- C’est grâce à Maât. Je vous avais dit que les casques des Jaffas avaient une forme étrange. Hé bien, ils ressemblaient à des têtes de femmes, avec une plume étrange sur un côté. Car figurez-vous que le Goa’Uld qui contrôlait cette planète s’appelle Maât, c’est une déesse. Mais je ne la connaissais même pas.

- Contrôlait ? se rendit compte le Général.

- Oui, j’y viens. Cette Maât n’avait jamais vu d’humain. Ou plutôt de terrien. Car il faut croire que le nom de Tau’Ri commence à faire peur à certain Grand Maître, ce qui n’ai pas pour me déplaire voyez-vous. Enfin, Maât voulait des informations sur nous, nos armes, notre installation, tout le tralala. Alors elle a eu la gentillesse d’utiliser son sarcophage pour nous ressusciter. Et bien sûr, elle se permit de nous torturer puis de nous ressusciter à volonté, déclara Alex qui commençait à fatiguer et à éprouver des sentiments de vengeance. Il toussa comme un beau diable avant de pouvoir reprendre. Elle nous torturait chacun notre tour en faisant regarder les autres. Mais elle avait commis une erreur. Elle était resté en orbite autour de la planète, et ce, sans escorte. Elle n’avait que son vaisseau-mère. Après quelques jours, j’ai perdu le compte désolé, un autre Goa’Uld l’attaqua. Le vaisseau fût sérieusement amoché et un tir bien placé déclencha une sorte de court-circuit. Ma porte de cellule s’entrouvrit. Je n’ai pas hésité. Me faufilant dans les couloirs je pus trouver les autres cellules. Mon groupe était reformé. Après une petite échauffourée, nous étions armés. La situation s’améliorait. Mais il nous fallait retrouver à tout pris nos bracelets GDO, sans cela nous ne pouvions regagner la Terre. Nous nous séparâmes en groupes de deux pour fouiller le vaisseau. Au bout d’un certain temps et de quelques morts du côté de l’ennemi, surpris de nous voir dans les couloirs et armés, et surtout un peu paniqué à cause de l’attaque de l’autre vaisseau, nous récupérâmes nos affaires. Le vaisseau semblait trembler et on aurait dit qu’il allait se désagréger lorsque nous prîmes les anneaux de transport. Arrivés au sol, je pensais avoir un répit, même court, ça m’aurait fait plaisir. Mais d’autres Jaffas étaient présents sur la planète, pour dominer la population. Lorsqu’ils nous virent, ils attaquèrent. Malgré les soins du sarcophage, nous venions de vivre une terrible épreuve. Plusieurs jours de torture sans manger nous avaient terriblement affaiblis. Ils pensent peut-être que leur sarcophage magique fait aussi restaurant. Enfin… En plus, nous venions de livrer bataille dans l’Ha’Tak. Nous fîmes ce que nous pûmes en essayant de rejoindre la Porte. Celle-ci n’était pas activée mais gardée. Normal. Nous étions dans la merde. Excusez ce terme, mon général mais je n’en vois pas d’autre.

- Que s’est-il passé ensuite, demanda Hammond pendu aux lèvres du Major, avide de connaître la suite.

- Nous devions reprendre la Porte. Nous avons attaqué. Nous avions tué de nombreux Jaffas et le docteur Blanche entrait les coordonnées lorsqu’un bataillon entier survint du chemin. Nous n’avions aucun abri. Les Capitaines Tajiri et Hisoka furent touchés. Je couvrais le docteur comme je pouvais mais la lutte était perdue d’avance. J’avais l’impression que mon Zat’N’Ktel chauffait. Je sais que c’est impossible. Mais vu la cadence à laquelle je devais tirer. Puis le docteur subit un tir. Un rayon d’énergie de Zat la frappa et elle s’écroula. Un tir de lance me frôla alors que je vis qu’il ne restait plus qu’à appuyer sur le bouton d’activation du DHD. Cette sphère orangée avait l’air de me narguer. Je sautai dessus. La Porte s’activa. Je fus grandement soulagé. Mais un tir croisé me heurta à la cuisse. Je descendis le Jaffa responsable en rentrant le code du GDO le plus vite possible et me précipitai comme je pus sur les marches au pied de la Porte que je franchis en même temps que des tirs ennemis. La suite vous la connaissez, je crois.

- Oui, bien sûr. Merci beaucoup, Major. Ce rapport sera transmis à l’Etat-Major et à votre gouvernement dans les plus brefs délais.

Après un silence, le texan chauve regarda Alex Raziel d’un air triste et déclara :

- Je suis vraiment désolé pour votre groupe, vos amis.

- Merci, général, fit le français, ému. Si vous permettez…, continua le major en se recouchant un peu plus confortablement. Cette longue discussion l’avait épuisée et sa cuisse lui faisait extrêmement mal.

- Bien sûr, dit le général Hammond en se levant. Il avait compris ce qu’attendait Alex. La jeune femme qui avait tout écrit remballa ses affaires et quitta la pièce. J’aurais peut-être des questions à vous poser plus tard. Pour l’instant je vais relire ce rapport et vous laissez dormir.

- Quand vous voulez général, fit Alex Raziel mais la douleur le fit grimacer.

Le général sourit et se retira. Il savait que cet humour maussade était en fait un moyen pour le major de dissimuler ses sentiments et ses émotions. Sa tristesse, son désespoir et sa colère.

***
Journalisée
BelXander
Moderator
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 122



« Répondre #6 le: Mardi 26/08/08, 19:53:04 »

Episode 1 - 4ème Partie

(très courte, désolé)


   Le gouvernement français fut mis au courant de la situation. Il ne pouvait se permettre de perdre ses éléments et demanda au gouvernement américain ce qu’il comptait faire pour résoudre la situation. Les Américains répondirent qu’ils ne feraient rien. Ils ne pouvaient envoyer une équipe de secours, certainement vouées à l’échec, voir à pire, dans une mission impossible. La situation au SG-C était déjà bien assez tendue. Presque toutes les équipes étaient sur le terrain et celles qui n’y étaient pas, étaient en repos, car elles revenaient justement d’une opération. Le SG-C était débordé. Le gouvernement français prit sur lui, et demanda à ses meilleurs éléments militaires de rejoindre le Cheyenne Mountain Complex. Le SG-20 n’allait pas être longtemps dissout.

Un Rafale, le fleuron de l’aviation militaire français, passa à une vitesse folle au-dessus de la base aérienne de Saint-Dizier-Robinson.  Lorsqu’il atterrit, un homme d’une trentaine d’année en descendit, l’air assez fier de lui. Il se dirigea vers son chef, le Colonel Alain Reniard. Celui-ci lui tendit une feuille. Une convocation de niveau 1. Le lieutenant Loïc Solaris devait se présenter dans les 24 heures à la base militaire du NORAD.

Dans un camp d’entraînement militaire top secret de l’armée française, où les meilleurs s’entraînaient parmi les meilleurs, un sniper faisait des merveilles. Après sa séance de tir, il fût convoqué par son général. Celui-ci lui tendit une feuille, un appel. Il devait se rendre aux Etats-Unis.

A la base 901 de Drachenbronn, était plongé sur un ordinateur, l’un des meilleurs stratèges militaires au monde. Il effectuait une simulation de guerre. Après son petit « jeu », il fut convoqué au bureau de son chef. Celui-ci lui apprit qu’il allait devoir partir au Colorado.

Quelque part en Grèce se trouvait un homme fasciné par les mythologies. Il était militaire de carrière et était assez bon soldat mais dès qu’il avait un peu de temps libre, il étudiait ou recherchait ce qui avait un rapport avec les anciennes mythologies. Il était agenouillé dans la poussière d’un ancien temple voué à Zeus lorsqu’il entendit une voiture. Peu de personne savait où il était. Il sortit du temple et se rendit près du véhicule. Un homme lui tendit une feuille. On le demandait à la base de Cheyenne Mountain.

   Toutes ces personnes se demandaient bien ce qu’on attendait d’eux.

-   Ce n’est pas possible ! fit Frédérick Zedar, lorsqu’il fut informé de la situation.

Il était dans l’avion avec trois autres personnes. Ils se dirigeaient vers les Etats-Unis.

-   Vous avez été choisi dès que la première équipe fut formée, expliqua un colonel français. Vous étiez en quelque sorte l’équipe de secours. Et nous avons besoin de vous. La France et trois français ont besoin de vous et de vos compétences dès maintenant.

-   Donc les extra-terrestres existent, mon colonel ?

-   Oui. Il y a même plusieurs races. Mais je vous ai déjà expliqué les grandes lignes. Vous savez à peu près tout de la situation galactique générale. Sur la table vous avez des copies de rapports de l’équipe principale des Etats-Unis, SG-1. Vous pourrez, ou plutôt vous devez, en apprendre le plus possible et vous n’avez que peu de temps pour cela.

***

Episode 1 – 5ème Partie

(encore courte, les autres le seront moins)

Loïc Solaris et Vincent Necrona se penchèrent sur la table pour attraper chacun un rapport de mission. Le Jet était assez petit et il n’était composé que d’une banquette de chaque côté, contre les flancs. Une table était disposée au milieu. Loïc lut le rapport qu’il avait pris, Romain Bahamut lisant par-dessus son épaule. Frédérick Zedar en prit un lui aussi et se plongea dedans. Le temps sembla filer comme l’éclair. En étant plongé dans la lecture de ces rapports les quatre hommes qui pensaient lire de la science-fiction ne s’aperçurent pas qu’ils allaient atterrir.

- Les quatre hommes qui vont vous remplacer viennent de se poser. Ils ne devraient pas tarder à arriver, fit le Général Hammond au Major Raziel.

- Je veux participer au briefing, s’exclama Alex.

- Voyons, vous n’êtes pas assez bien remis. Vous devez rester au lit encore une bonne semaine, expliqua le docteur Janet Fraiser.

- Cette infirmerie me déprime. J’ai besoin de sortir. Général, laissez moi assister au briefing, s’il vous plait.

- Je vais y réfléchir, lâcha Hammond après quelques secondes de silence pendant lesquels le docteur Fraiser le regarda d’un œil qui laissait clairement entendre que le major devait rester alité.

- Merci.

Alex Raziel voulait connaître les personnes qui allaient rechercher son équipe. De plus il pensait que ça devait être lui qui devait se lancer à sa recherche. Après tout, c’était ses hommes. C’était lui qui devait les retrouver. Mais il n’avait pas su les protéger. Comment pourrait-il les retrouver s’il n’avait pas été capable de les protéger et les défendre ? Il ne savait que penser. Son esprit était dans une telle confusion.
Néanmoins, il savait une chose. Il savait qu’il était expérimenté, qu’il connaissait la Porte alors que les nouvelles personnes qui allaient le remplacer n’y connaissaient rien. Il eut alors une idée, qu’il trouva brillante. Il n’allait pas abandonner.

***
Journalisée
BelXander
Moderator
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 122



« Répondre #7 le: Samedi 30/08/08, 14:26:32 »

Episode 1 – 6ème Partie (déjà plus longue que les précédentes ! ^^ Ça sera la moyenne des parties à venir après cet épisode 1)


   Les quatre soldats français fraîchement informés de la situation étaient nerveux. Ils se tenaient debout, prêts à se mettre au garde-à-vous, dans la salle de briefing du complexe militaire du projet Porte des Etoiles.  Les quatre hommes avaient pu faire connaissance dans l’avion, pendant le trajet. Mais ils n’avaient pas vraiment pu créer de liens tellement ils étaient pris par les rapports de mission qu’on leur avait confiés. Les militaires s’étaient passionnés par les aventures qui y étaient décrites, bien qu’ils aient du mal à accepter que ces évènements aient pu se produire. Tout cela avait l’air tellement énorme. Ils en avaient parlés entre eux et ils pensaient tous à une mauvaise blague de l’Etat-major. Ils y pensaient, mais avec bien peu de conviction. En effet les moyens déployés étaient beaucoup trop grands. Comment l’Etat français aurait pu convaincre l’Etat américain de coopérer juste pour faire une blague ? C’était ridicule. Mais voyager sur d’autres planètes au moyen d’un anneau l’était tout autant. Un haut gradé français les avait accompagnés leur certifiant la véracité des rapports de mission, ce qui ne pouvait que leur prouver que tout était vrai. Il leur avait expliqué que l’équipe SG-1 était la meilleure de cette base. L’exemple.

Les quatre hommes ne savaient donc que penser et souhaitaient une démonstration. Ils étaient sceptiques mais ce que l’œil voit, l’homme est obligé d’y croire. Ils parlaient en murmurant dans la pièce en attendant l’arrivée d’un certain général Hammond, chef du complexe.

Loïc Solaris, docteur en astrophysique était en train de confirmer que de tels voyages étaient possibles en théorie. Son explication usait des termes mathématiques assez complexes et il ne put vraiment se faire comprendre. Son assez petite taille ne l’aidait pas à s’imposer. Frédérick Zedar, un peu plus grand que lui, l’écoutait néanmoins avec attention. Il était passionné de mythologie et avait toujours suivit les articles publiés sur le sujet. Un certain Daniel Jackson avait publié, il y a de cela plusieurs années, des articles très controversés expliquant que les pyramides servaient de base d’atterrissage pour des vaisseaux spatiaux. Il s’en souvenait depuis qu’il avait lu son nom dans les rapports de mission de l’équipe SG-1.  Comme tout les archéologues et passionnés de mythologie anciennes, il en avait ri. Si seulement il avait su. Il pensait, lui, que la Porte était réelle. Romain et Vincent étaient un peu moins enthousiastes.

Le général Hammond sortit enfin de son bureau. Les quatre soldats se mirent instantanément au garde-à-vous. Le général leur donna alors l’ordre de cesser et de s’asseoir, ce qu’ils firent.

-   Avant de commencer nous allons attendre quelques minutes. Quelqu’un d’autre va nous rejoindre, expliqua Georges Hammond.

Après une brève attente dans un silence pesant, arriva un soldat, dans un fauteuil roulant, venant d’un couloir. Les quatre soldats français se levèrent dès qu’ils virent le drapeau français à son épaule et surtout son grade.

-   Major, firent-ils d’une même voix.

-   Repos, dit le major, amusé de voir la tête des soldats, assez surpris.

Le général Hammond s’était levé lui aussi et annonça :

-   Voilà le major Alex Raziel, chef de mission du groupe SG-20.

C’était un homme qui avait l’air assez athlétique aux cheveux châtains clairs, coupés courts, comme presque tous les militaires, et qui devait avoir un peu plus de 30 ans. Mais les officiers présents dans la pièce ne purent vraiment juger sa carrure car il passa directement du fauteuil roulant à celui resté libre au coin de la table et cela en boitant légèrement. De plus, il n’avait pas l’air au meilleur de sa forme et était blessé. Alex s’approcha de la table en faisant rouler son fauteuil pour s’installer confortablement et dit :

-   Nous pouvons commencer, général.

-   Bien.

Les quatre soldats se rassirent. Alex put alors les regarder. Ils avaient tous l’air sérieux et devaient se demander ce qui allait se passer. Le major prit le dossier qui lui était réservé. Il l’ouvrit pour observer les faits des soldats présents à ses côtés. Il avait déjà étudié ce dossier mais maintenant il pouvait mettre une tête à chaque nom. 
Le capitaine Frédérick Zedar était un docteur en Archéologie mais était aussi un militaire. Il avait effectué une mission clandestine en Serbie et savait s’infiltrer et chercher des informations notamment grâce à son charisme. Ses connaissances en langues anciennes et en mythologie seraient d’une grande aide pour les missions stargate. Son physique prouvait qu’il était un véritable athlète et qu’il avait l’air en très bonne forme.
Le Lieutenant Romain Bahamut était un expert en explosif. Il tirait très bien et pouvait couvrir une fuite. C’était un militaire endurcit. Ses cheveux brun, coupés courts lui donnait des airs assez froids bien que son physique devait plaire aux dames.
Le Lieutenant Vincent Necrona était un fin tacticien et un stratège hors pair. Il savait juger une situation et trouver une solution en un temps record. C’était le plus grand des quatre et bien qu’un sourire était souvent présent sur son visage, lorsqu’il devenait sérieux c’était pour de bon.
Le Capitaine Loïc Solaris était un scientifique et il avait obtenu un doctorat en astrophysique. Mais c’était aussi un militaire malgré sa carrure assez menue. Mais il n’en avait guère besoin dans ce qu’il faisait. En effet, c’était un pilote et dans les airs ce n’est pas vraiment la force physique qui compte. De plus, c’était l’un des meilleurs pilotes de chasse de France.
Alex les voyait regarder le général Hammond. Bien que cet homme à l’allure sympathique leur sourie pour les mettre en confiance, ils attendaient avec impatience le début de ce briefing particulier.

-   Nous allons donc commencer. Comme vous l’avez appris dans l’avion qui vous a conduit jusqu’ici, il existe un réseau de Porte des Etoiles reliant les planètes de la galaxie entre elles.

Il leur expliqua toute l’histoire, de la découverte de la Porte des Etoiles en Egypte jusqu’à la monté en puissance d’Anubis, en passant bien sûr par la première expédition sur Abydos. Cela dura plusieurs heures. Puis pour conclure ses explications, il se leva et appuya sur un bouton près d’une fenêtre derrière laquelle se tenait un rideau de métal.
Les quatre soldats se levèrent lorsqu’ils virent le pan de métal bouger. Ils étaient tous à la fenêtre lorsqu’il se releva complètement et qu’ils découvrirent une vaste salle, appelée la salle d’embarquement. On y voyait des soldats s’affairer, mettre en place des mitrailleuses sur trépieds, prendre place en visant un énorme cercle de pierre. Puis ce cercle de pierre se mit en mouvement. Ou plutôt, un anneau, remplit de symboles, bougea à l’intérieur d’un cercle faisant office de support. Six chevrons s’illuminèrent sur le cercle externe au passage de l’anneau puis alors que le septième chevron, celui qui était situé le plus haut, s’enclencha et s’illumina d’une lumière orangée, une énorme vague d’énergie bleutée surgit du néant. Elle se propulsa en avant puis se rétracta pour se stabiliser et former une sorte de mur. Les quatre nouveaux de la base sursautèrent lorsque le vortex se créa.

L’anneau, la Porte des Etoiles, les quatre soldats français l’avaient maintenant compris, avait son centre remplit d’une sorte de liquide. Ils se souvinrent alors des explications. Ce n’était pas un liquide, mais de l’énergie pure. En fait, qu’une illusion. Ils n’avaient même pas fait attention à l’alarme qui s’était déclenché dès que l’anneau de métal s’était animé. Ils furent surpris lorsque des hommes apparurent à la base de l’imposant cercle de pierre. Ils virent quatre soldats émerger de cette sorte de liquide. C’était en fait une équipe SG qui rentrait de mission leur expliqua le général. Ils revenaient d’une planète située à plusieurs années lumières de là. Mais en franchissant le vortex crée par les deux Portes ils n’avaient mis que quelques secondes à rejoindre la base.

Les quatre soldats français ne s’attendaient pas à une telle merveille. Ils furent presque déçus lorsque la Porte se referma et que le vortex se dématérialisa dans un petit bruit. Le général leur annonça alors qu’ils allaient être conduits à leurs quartiers et qu’un entraînement intensif allait commencer. Ils devaient être prêts dans 3 semaines. Là, ils auraient de nouvelles informations.


***
Journalisée
BelXander
Moderator
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 122



« Répondre #8 le: Mardi 02/09/08, 15:09:57 »

Voilà la 7ème partie, avec un peu d'action !


Episode 1 – 7ème Partie

 

Le quatuor était devant un hangar. Entouré de forêt, c’était un lieu isolé. Ils devaient sauver un homme, capturés par une force ennemie. Mais les soldats français étaient désavantagés. Ils devaient pénétrer dans le hangar en étant à découvert, trouver le lieu où était détenu le prisonnier et réussir son extraction. Cela n’allait pas être de tout repos.

Le lieutenant Necrona exposait son plan aux trois autres hommes. Ils étaient dissimulés par la lisière de la forêt et pouvaient donc prendre un peu de temps sans risque d’être inquiétés. Ensuite, les hommes se déployèrent. Le lieutenant Bahamut posa un pan de C4, sur un côté pendant que Solaris faisait de même sur l’autre côté du hangar rectangulaire. Ils étaient tous les deux couvèrent par les deux autres soldats. Aucun jaffa ne sortit ce qui permit aux soldats de revenir auprès de leurs camarades.

Solaris et Necrona se rendirent ensuite à leur point de départ, devant le hangar, où l’entrée avait l’air non surveillé. Les deux soldats avaient terriblement envie de passer à l’action mais ils savaient que leur ami risquait d’être tué à tout moment. Peut-être était-il déjà mort. Ils voulaient intervenir mais se rendaient compte qu’il ne fallait pas prendre de risques inconsidérés.

Bahamut et Zedar étaient quant à eux à l’arrière du hangar. De l’explosif C4 était aussi déposé au sol, à la base du mur.
Les quatre hommes regardèrent leur montre. Elles étaient toutes synchronisées pour ne pas avoir besoin d’utiliser la radio. Les fréquences étaient certainement écoutées et il ne fallait pas prendre de risque, même si les quatre hommes doutaient que les Goa’Uld sachent espionner les fréquences radios.

Alors trois explosions simultanées eurent lieu. Loïc Solaris et Vincent Necrona en profitèrent. Ils foncèrent chacun sur un des côtés de la porte principale du hangar, ouverte. Adossés au mur, ils se firent un signe. Ils jetèrent alors un regard à l’intérieur. L’entrée n’était pas vide. Quatre jaffas  étaient en train de s’agiter, paniqués par les explosions, ils ne savaient que faire. Le hall était assez important, mais il y avait aussi une porte donnant sur un lieu inconnu. Des renforts se cachaient peut-être derrière.  Néanmoins les deux soldats SG passèrent à l’action. Ils avaient l’avantage de la surprise et ce n’était pas négligeable. Tous deux se mirent à genoux, et tirèrent avec leurs MP-5 modifiés tout en étant à moitié couvèrent par le mur. Ainsi placés, ils purent nettoyer la pièce. Les quatre jaffas tombèrent presque en même temps, heurtés par des projectiles incandescents. Les deux tireurs se relevèrent et pénétrèrent dans la pièce en quadrillant la zone. Lorsque le hall fut sécurisé, ils rechargèrent leurs armes, chacun leur tour pour ne pas être pris par surprise. Le hall était très sobrement meublé. Une table, un sarcophage Goa’Uld et des Anneaux de transport étaient présents. A part cela, il n’y avait pas grand chose de plus.

Romain Bahamut et Frédérick Zedar franchirent le trou que l’explosion de C4 avait dégagé. Leurs armes à la main et prêtes à l’emploi, ils pénétrèrent dans le hangar à l’extrême opposé des deux autres hommes. Ils étaient à l’arrière du hangar. Ils étaient arrivés dans une pièce où il y avait des lits. Ce n’était que des lits de camp, improvisés et ne ressemblant pas à de la technologie Goa’Uld. Ils se rapprochèrent de la seule porte présente dans la pièce et sur un signe, signalant qu’ils étaient tous les deux parés, Bahamut ouvrit la porte à la volée. Ils purent voir un couloir vide dans lequel ils avancèrent pas à pas. Ils étaient arrivés devant une autre porte mais pouvaient aussi continuer à explorer le couloir. Ils décidèrent, en communiquant par signes de mains, de contrôler la pièce pour ne pas être pris à revers. Frédérick couvrait le couloir lorsque Romain ouvrit la porte lentement. Son arme à l’épaule prête à faire feu, il observa la pièce de gauche à droite en prenant bien garde de ne pas oublier de recoin. La pièce était en fait une sorte de bureau. Un cabinet Goa’Uld, avec une espèce d’ordinateur de contrôle en son centre. Les deux hommes s’en désintéressèrent et continuèrent d’avancer dans le couloir.  Ils arrivèrent alors à une intersection. Le couloir de droite, comme celui de gauche, conduisait à une porte.

Solaris et Necrona étaient dans le hall. Ils se dirigeaient vers l’unique porte présente. Celle-ci était en plein milieu d’un imposant mur qui coupait le hangar dans le sens de la largeur. Ils se préparèrent à ouvrir la porte du hall pour explorer le hangar plus avant. Derrière la porte se trouvait un couloir. Il partait des deux cotés longeant le mur parallèlement à la porte principale. Mais il y avait aussi une grande double porte situé en face d’eux. Celle-ci pouvait s’ouvrir à tout moment et les deux hommes ne savaient pas de quels côtés se rendre.

Romain se décida et prit le couloir de gauche. Frédérick le suivit en couvrant leurs arrières. Il fixait la porte à l’autre bout du couloir doré remplit de hiéroglyphes, symboles des Egyptiens. Lorsqu’ils furent devant la porte ils ne purent reculer. Romain l’ouvrit alors à la volée et aperçut 2 jaffas en train discuter avec un Goa’Uld.  Ces derniers s’aperçurent de sa présence et commençaient à brandir leurs Zat’N’Ktel. Mais Romain ouvrit le feu. Ses rafales tuèrent les deux jaffas sans mal dans de grands éclats étincelants. La porte à l’extrémité du couloir s’ouvrit alors. Frédérick tira, plus pour la forme qu’autre chose et pénétra dans la pièce en refermant la porte. Il avait eu le temps de voir plusieurs jaffas courir vers lui et il ne pouvait pas les retenir seul. Il se retourna lorsque Romain tira encore. Mais ses projectiles furent stoppés à quelques centimètres du Goa’Uld. Celui-ci, main tendu vers l'avant, avait pu créer un bouclier énergétique pour se protéger.

Loïc et Vincent entendirent assez distinctement le son des coups de feu. Cela venait de leur droite. Ils foncèrent dans cette direction en priant pour que les jaffas présents derrière la double porte n’aient rien entendu. C’était peine perdue. Lorsqu’ils tournèrent sur leur gauche des tirs de lance jaffas s’écrasèrent sur le mur. Ils franchirent la porte située un peu plus loin et arrivèrent dans une assez grande salle. Ils se rendirent compte de la situation en un clin d’œil et le lieutenant Necrona lança son couteau sur le Goa’Uld s’approchant des ses 2 amis, bouclier activé. L’arme blanche, fendant les airs à faible vitesse franchit sans mal le bouclier énergétique personnel du Goa’Uld prévu pour repousser des projectiles à forte vélocité. Le Goa’Uld se prit le couteau dans le dos et s’écroula.

-          Merci, fit Frédérick Zedar.

-          D’autres arrivent derrière nous, signala Loïc.

-          Et encore d’autres par cette porte, s’exclama Romain Bahamut.

-          On est dans la merde, résuma Vincent Necrona. Prenez position. Deux s’occupent d’une porte, deux de l’autre. On est là pour sauver notre ami et nous ne pouvons échouer.

De nombreux jaffas surgirent en même temps par les deux portes. Les quatre hommes donnaient tous ce qu’ils avaient et les tirs illuminaient la pièce. Le croisement de ces projectiles lumineux irradiant la pièce ressemblait à une pluie de météorite minuscule. Il ne restait que quelques jaffas lorsque Frédérick et Romain furent touchés. Presque simultanément, ils reçurent un tir. L’impact le propulsant au sol Frédérick chuta dans un cri. Romain, une seconde après, vit un tir le toucher en pleine poitrine. Vincent et Loïc eurent plus de chance. Ils se sortaient de cette confrontation avec seulement des égratignures. Vincent avait été frôlé par un projectile d’énergie et Loïc s’était seulement prit quelques débris.


Les deux survivants se mirent d’accord qu’ils avaient presque finit le travail. Le nombre de jaffas descendus dans cette pièce avait très certainement diminué leur nombre. Ils jetèrent un coup d’œil aux corps de leurs amis avant de continuer. Ils reprirent le couloir par lequel ils étaient arrivés. Ils se rendirent jusqu’à la double porte. Elle était ouverte et un chef Goa’Uld attendait sur un trône. Six jaffas se tenaient sur chaque côté de sa personne. Les quatre hommes le reconnurent sans problème. Le Goa’Uld qu’ils avaient en face d’eux était le major Alex Raziel. Ils avaient échoué dans leur mission.

 
-          Votre ami est mort. Et vous allez connaître le même sort, fit le major d’une voix rauque. Le Goa’Uld que vous recherché est déjà reparti sur son vaisseau. Vous avez échoué. Jaffa kree !

Les lances jaffas se pointèrent vers les deux français. Ceux-ci ne cherchèrent même pas à se défendre. Leur mission était un échec.


***
Journalisée
BelXander
Moderator
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 122



« Répondre #9 le: Jeudi 04/09/08, 19:15:01 »

Episode 1 – 8ème Partie


-   Alors, comment avance leur entraînement ? demanda le général Hammond au Major Raziel.

-   Ils ont échoué dans la mission de sauvetage. Celle-ci est d’un niveau assez élevé. Bien que leur technique et leur plan étaient assez bon j’en conviens, j’ai facilement devancé leur action sans le faire voir. Il n’y eut qu’un vrai blessé. Le lieutenant Necrona sous le coup de l’impulsivité a lancé un couteau à un soldat jouant le rôle d’un chef Jaffa.

-   Je vois. Est-ce grave ?

-   Non. Il sera remis dans quelques jours. En tout cas, ces Ihn’Tar sont bien pratique, fit le major français en parlant de engins issus de la technologie Goa’Uld et pouvant prendre l’apparence de n’importe quelle arme.

-   Effectivement, opina le général avant de demander : Pensez-vous que vos compatriotes soient prêts pour des missions en condition réelle ?

-   Je le pense. Dans une semaine ils seront aussi bons que n’importe quelle équipe. Puis avec les missions, ils deviendront encore meilleurs.

-   Bien. Le gouvernement français sera tenu au courant  et dès que j’aurais leur feu vert, cette équipe sera officiellement SG-20, expliqua Hammond en surveillant la réaction du Major.

Il n’était pas encore totalement remis. Et psychologiquement, le général savait que c’était dur. Raziel pouvait craquer. Mais sa réaction fut pour le moins inattendue.

-   Général,  j’aurais une faveur à vous demander.

-   Oui, j’écoute. Vous voulez retourner en France ? voulut savoir le général, croyant devancer la demande du français. Si c’est le cas, je le comprendrais amplement.

-   Non. Voyez-vous, je me disais que comme la future SG-20 est inexpérimentée, je pourrais peut-être l’accompagner.

-   Comment ? fit le général, surpris.

-   Je pourrais prendre sa tête comme je dirigeais l’ancienne SG-20. Je retrouverais ainsi mon rôle au sein du SGC.

-   Vous connaissez déjà ma réponse je crois, souffla Hammond. Je suis dans l’obligation de refuser. Vous n’êtes pas encore vraiment remis et vous n’êtes donc pas apte à partir en mission.

-   Mais je suis en pleine forme physique.

-   Oui, physiquement vous avez repris assez rapidement. Mais pour ce qui est du mental…

-   Je me suis remis. Je ne désespère pas de retrouver mon équipe. C’était des amis que je connaissais avant même ce projet et je ne peux les laisser entre les mains de ces Goa’Uld. Mais ça ne tournera pas à l’obsession. Je sais ce que je fais.

-   Je ne peux décider seul. Je comprends que cela soit frustrant pour vous de devoir former une nouvelle équipe qui partira alors que vous resterez sur le banc de touche mais il faut vous y faire. Je vais en faire la demande à votre gouvernement et à l’Etat Major. Mais ne vous faîtes pas d’illusion.

-   Merci mon général, s’exclama avec ferveur Alex en faisant un salut militaire des plus enthousiaste de son bras droit.

***

Et il restera une 9ème à peu près de même taille, et enfin une 10ème et dernière partie un peu plus longue pour conclure cet épisode 1.
Je vous rassure donc, les épisodes suivant auront des parties plus longues.
Journalisée
BelXander
Moderator
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 122



« Répondre #10 le: Samedi 06/09/08, 23:57:13 »

Episode 1 – 9ème et avant-dernière Partie


-   Maât est une déesse égyptienne comme l’on pouvait s’y attendre. Elle doit avoir une grande influence chez les Grands Maîtres car elle était très respectée du temps de l’Ancienne Egypte, expliqua Daniel Jackson, membre de SG-1.

La future équipe SG-20 était installée à une table, dans une pièce de détente de la base. Elle était en grande discussion avec le docteur Daniel Jackson pour en apprendre plus sur les ennemis qui avaient attaqué la précédente équipe.

-   C’est pourtant bizarre. Son vaisseau-mère n’avait pas l’air en super forme et elle n’avait même pas d’escorte. Je ne pense pas que les Grands Maîtres, si puissants soient-ils, sa baladent dans la galaxie sans escorte, raconta Alex Raziel.

-   C’est exact. Ou alors ils ont une entière confiance dans leur vaisseau qui est exceptionnel. Je fais allusion au super vaisseau-mère d’Apophis. Encore que lui aussi avait une escorte. Enfin… fit le docteur Jackson, pensif. La déesse avait un culte très important dans toute  l’Ancienne Egypte. Maât est la déesse de l'ordre, de l'équilibre du monde et de la justice, aussi légère qu'une plume. Maât est une entité symbolisant la norme universelle, l'équilibre établi par le Créateur, la justice qui permet d'agir selon le droit, l'ordre qui fait conformer les actes de chacun aux lois, la vérité, la droiture et la confiance. Je sais que d’après ce que je viens de dire on pourrait s’attendre à trouver un Goa’Uld à l’air sympathique et œuvrant pour la justice, je pense qu’en fait, elle a crée sa propre justice. Une justice impitoyable, à la Goa’Uld.

-   En gros, c’est un Goa’Uld assez typique, fit Vincent en souriant.

-   En tout cas elle ne s’est pas privée de nous torturer, remarqua Alex. Elle a pris le contrôle d’une femme et on pourrait s’attendre à un peu de gentillesse de sa part mais ce n’est pas le cas. Et je n’ai jamais vu quelqu’un avoir autant d’estime de soi qu’elle.

-   Pourtant, tous les Goa’Uld ont une très important estime d’eux même, ça je peux vous l’assurer, continua Daniel, qui savait de quoi il parlait. Pour ce qui est de l’autre Goa’Uld, celui qui a attaqué Maât je crois que c’est Apis. Mais je n’ai pas grand chose sur lui.

-   Ah. Pourtant les casques des jaffas attaquant ceux de Maât ressemblaient bien à des têtes de taureaux, je peux vous le confirmer, dit le Major. En plus il y a les armures des jaffas qui m’ont suivit pour le prouver.

-   Moi, je crois me rappeler de quelques trucs sur un dénommé Apis, déclara Frédérick Zedar. Comme vous le savez tous, en plus de ma carrière militaire j’ai comme le docteur Daniel Jackson, un doctorat en archéologie et je suis un passionné de mythologies anciennes. Pour le peu que j’arrive à me souvenir, Apis ne serait pas un dieu.

-   Ah, oui. Je m’en souviens maintenant, s’exclama Daniel Jackson qui avait eu une lumière.

-   Et… ? s’impatienta Romain.

-   Et Apis est le nom que l’on donnait aux taureaux sacrés de Memphis en Egypte prédynastique.  Apis était l’animal sacré du dieu Ptah, le Créateur, si je ne me trompe pas, expliqua Hisoka et lorsque le Dr Jackson fit un signe de tête affirmatif, il continua. Ces taureaux étaient vénérés et étaient habillés d’un manteau noir. On les représentait avec un triangle blanc sur le front et d’un vautour aux ailes déployées sur le dos. Ils étaient aussi représentés avec le disque solaire entre les cornes. Ils furent ensuite rapprochés de Sérapis.

-   Donc Apis n’aurait pas pris le nom d’un Dieu ? demanda Loïc.

-   Ça m’en a tout l’air.

-   Il doit avoir du mal à se faire respecter.

***
Journalisée
BelXander
Moderator
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 122



« Répondre #11 le: Mardi 09/09/08, 00:12:21 »

Episode 1 - 10ème et Dernière Partie !


Les cinq hommes français faisaient jour après jour de plus en plus connaissance. Ils avaient des points communs et s’entendaient tous très bien. Ils étaient déjà une équipe soudée alors qu’ils n’avaient passé que trois semaines entre eux et n’avaient même pas fait de vraies missions. Le major aussi faisait parti du groupe. Les quatre hommes qui allaient former la future équipe SG-20, reprenant le flambeau lui faisait confiance et s’entendait parfaitement avec lui. Ils n’arrêtaient pas de s’entraîner dans des situations de plus en plus compliquées. Jusqu’au jour où enfin ils pourraient effectuer une véritable mission. Tout cela permettait d’entretenir une relation forte au sein du groupe.

Ils attendaient dans la salle de briefing du Complexe militaire de Cheyenne Mountain. Leurs trois semaines d’entraînement étant terminées, ils avaient un autre briefing avec le général Hammond pour savoir ce qui allait se passer. Lorsque celui-ci arriva, ils saluèrent, au garde-à-vous.

-   Repos, fit le général Hammond en allant droit à son fauteuil, situé en bout de table, le plus près de son bureau. Vous pouvez vous asseoir.

Les Français obtempérèrent, assez tendus. Ils se demandaient tous s’ils allaient être acceptés. De plus, le major Raziel espérait pouvoir prendre part aux expéditions.

-   J’ai reçu des informations, tant du gouvernement français que de l’Etat-Major américain, suite à vos entraînements et votre évaluation.

Tous étaient suspendus à ses lèvres, attendant la révélation.

-   J’ai l’honneur de vous annoncer que SG-20 est reformée. Vous êtes acceptés au sein du SGC.

    Mais les 5 soldats ne savaient pas si le général incluait le major. Alors l’un d’eux demanda :

-   Et pour le major Raziel ?

-   J’ai eu du mal à convaincre votre gouvernement et encore plus le mien, fit le général avec un sourire, mais je suis parvenu à le rétablir dans ses fonctions. Le major Alex Raziel redevient donc le chef de mission de SG-20.

-   Merci, s’exclama alors Alex, ému et heureux. Il ne se voyait pas rester là pendant que les autres partaient.

-   Il faut bien avouer qu’une équipe SG est normalement constituée de 4 membres. Mais ce n’est pas une règle. Vous êtes donc tous SG-20, équipe stargate française.

Ils étaient tous très heureux. Ils allaient pouvoir faire des voyages intergalactiques, rencontrer des peuples inimaginables, participer à des choses incroyables et faire encore plein d’autres choses que le commun des mortels ne soupçonnait même pas l’existence.  De plus les quatre nouveaux venus se réjouirent d’apprendre que le major allait les commander. Les semaines passées les avaient tous rapprochés et avaient soudé le groupe. S’ils étaient partis à quatre, cela aurait crée un vide.

-   Bien. Votre première mission est une mission de reconnaissance de base. Elle n’a pas l’air dangereuse, mais sait-on jamais… laissa entendre Hammond en regardant le major Raziel avec compassion. Tous surent de quoi il était question. Nous avons envoyé une sonde MALP pour explorer le terrain, hier et encore tout à l’heure. Il ne semble pas y avoir de Goa’Uld mais soyez prudent car la planète PJ4-492 est située dans la même zone que PJ5-497. Elle peut donc être comme la planète sur laquelle le major s’est rendu. Elle pourrait appartenir à l’un des deux Goa’Uld.

-   Bien, général. Nous serons prudents.

-   Je tiens aussi à préciser que vous ne devez pas faire une quête de vengeance, continua le général en regardant le major. Votre but n’est pas de rechercher vos camarades disparus.

-   Bien sûr, sortit Alex, assez faiblement, en repensant à ses anciens amis.

-   Bon. Je compte sur vous pour le tenir à l’œil, dit Georges Hammond en basculant son regard sur le reste du groupe.

-   Entendu, fit Vincent Necrona.

-   Mais si nous trouvons des informations sur des humains étrangers capturés par Apis ou Maât, nous agirons, fit Loïc Solaris.

-   C’est sur, s’exclama Frédérick Zedar en faisant un hochement de tête affirmatif.

Le général Hammond poussa un soupir de résignation.

-   Certes, je vous autorise à rechercher vos amis, mais en étant prudent. De plus, si vous avez des informations capitales vous devez m’en informer le plus vite possible. Après tout si votre source est sûre, peut-être pourrais-je monter une équipe de sauvetage. Elle vous soutiendrait et vous auriez alors plus de chance de secourir vos amis, non ? fit le général, innocemment.

Le major le regardait. Il eut alors la confirmation que le général Hammond était un grand homme. Il sourit et hocha la tête ne pouvant parler sous le coup de l’émotion. Il y avait toujours une chance qu’il revoit ses amis un jour.

-   Pour en revenir à la mission sur PJ4-492, celle-ci commencera à quatorze, zéro, zéro. Rompez.

Le général se leva, fit un signe de tête à ses quatre nouveaux hommes et son major retrouvé puis il se dirigea vers son bureau, les laissant s’échanger leurs sentiments sur la situation.

-   Alors, major, vous faîtes bien partis de notre groupe. Vous voyez, il n’y avait pas de raison de s’inquiéter.

-   Ouais, fit Alex, doucement.

Les quatre hommes ne se rendaient pas compte qu’il ne devait sa place qu’au général Hammond.

-   Bon, on fait quoi maintenant ? demanda Romain.

-   On pourrait aller manger un morceau, proposa Vincent. Il est bientôt midi.

-   Bien, allons-y, firent les quatre autres hommes presque en même temps.


Le major Raziel se retrouvait dans les vestiaires du SGC. Cela faisait déjà un bon bout de temps qu’il ne s’y était pas rendu pour se préparer à partir en mission. Il était serein.
Les quatre nouveaux hommes de SG-20 quant à eux étaient à la fois excités et nerveux. Ils avaient hâte de franchir la Porte, voir et sentir ce que cela faisait mais avait peur que cela tourne mal. Ils voulaient se rendre sur une autre planète, loin dans la galaxie mais n’oubliaient pas que des ennemis terriblement puissants contrôlaient une bonne partie de cette galaxie. Ils repensaient à leurs échecs pendant leur évaluation. Mais leur joie étaient tout de même plus importante et prenait le pas sur leur peur. En effet, c’était des personnes de cette planète qui avaient vaincu des Goa’Uld. Les humains de la Terre avaient affaibli la puissance de cette race dominatrice et leur avaient fait peur, à eux, qui se considéraient comme des dieux.

      Ils étaient prêts, vêtus de leurs habits de combat, couleur verte, Famas amélioré en main, casque sur la tête. C’était leur première mission et il y avait une forte tension dans la salle d’embarquement. Mais le major les rassura. Sa présence, en tant qu’homme d’expérience calma la situation. Les quatre nouveaux hommes du SGC devinrent plus sûrs d’eux.
      La porte se mit en mouvement. Les chevrons s’enclenchèrent les uns après les autres et le vortex apparu. Une fois stabilisé, SG-20 monta la rampe. Arrivé devant le champ d’énergie, ils se retournèrent tous en même temps. Le général Hammond leur fit signe. Le MALP n’avait rien détecté d’inhabituel. Les soldats de SG-20 se regardèrent tous les uns après les autres, puis d’un même mouvement franchirent la Porte des Etoiles.


FIN de l'épisode 1.



Voilà, l'épisode 1 de la première saison, ouvrant ma fan-série se termine ici.

J'espère qu'il vous aura plu.

Dans 2 jours -mercredi-, le post sur l'état d'avancement et les liens pour les épisodes sera mis à jour et vous pourrez télécharger cet épisode complet dans une archive .rar à décompresser avec un petit logiciel de type winrar, 7-Zip, IZArc, etc… (ces deux derniers étant gratuit).

L'épisode sera présent au format .doc (lisible avec Word 97,2000,2003,2007, Word Viewer, et OpenOffice compatible Office), et au format .pdf (lisible avec Adobe Acrobat Reader ou Foxit PDF Reader).
Il y aura aussi une base de données concernant cet épisode, dans les mêmes formats. Cette base de données sera mis à jour au fur et à mesure des épisodes.
Bien entendu, j'opérerais de la même façon pour tous les épisodes à venir.

Merci de suivre les aventures de SG-20, l'équipe française du SG-C.
Journalisée
BelXander
Moderator
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 122



« Répondre #12 le: Mercredi 10/09/08, 17:31:18 »


Voilà, l’épisode 1 en téléchargement sort aujourd’hui même. Le lien pour le télécharger a donc été ajouté dans le post des Etats, le second de ce topic, et je vais le mettre là pour les plus feignant, c’est celui-ci :

http://www.mediafire.com/file/47dp1kkdcpq/StarGate SG-20 - S1.E01 - La Nouvelle Equipe, 1ère Partie.rar

Toutefois, un petit rappel s’impose. Les Liens donnent sur une page du site MediaFire, il suffit de cliquer sur « Click here to start download… » pour télécharger le fichier. Ce dernier est une archive .rar à décompresser avec un petit logiciel de type winrar, 7-Zip, IZArc, etc… (ces deux derniers étant gratuit)

Une fois cela fait, (en ayant fait « clique droit, extraire ici » par exemple, ou en l’extrayant dans un autre dossier que vous pouvez spécifier), un dossier apparaitra portant ce nom « StarGate SG-20 - Sx.Exx - Titre de l’Episode ».

Dans ce dossier se trouvera donc ce qui nous intéresse. L’épisode concerné et sa Base de Données associée. Les deux seront en .doc (lisible avec Word 97, 2000, 2003, 2007 et open office compatible) et .pdf (lisible avec Adobe Acrobat Reader ou Foxit PDF Reader).

Je vous conseille de consulter la base de données seulement après avoir lu l’épisode. En effet, si vous le faîte avant, cela risquerait de vous spoiler (révéler des informations qui seront présentées dans l’épisode et donc casser la surprise).

De plus, pour la base de données en version .pdf, je suis au regret de vous annoncer que les liens vers les articles ne fonctionnent pas. (sur les .doc Word, un ctrl + clique gauche de la souris sur un lien vous amène directement à l’article concerné quelques pages plus bas)


J’espère sincèrement que cela vous fera plaisir, et que ceux qui n’ont pas encore lu cet épisode vont l’apprécier.

Je vous donne rendez-vous le 14 pour la première partie de l’épisode 2.
Journalisée
BelXander
Moderator
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 122



« Répondre #13 le: Dimanche 14/09/08, 22:46:17 »

Début de l'épisode 2.


      Cette création est une fan-série, créée pour le plaisir par un fan pour des fans et n’a pas pour but de concurrencer ou de faire du tort à tout ce qui se rapporte à l’univers StarGate (films, séries, produits dérivés…).
StarGate ne m’appartient pas et est une marque de Metro-Goldwyn-Mayer Studios Inc. All Rights Reserved. Tous droits réservés.
   Interdiction de copier ou d’utiliser, même partiellement, de distribuer, ou de publier cette réalisation sans l’accord de leurs deux auteurs. Merci.



STARGATE
SG – 20



Une fan-fiction créée par BelXander

Ecrit par : BelXander
Scénario de : BelXander
Relu et Corrigé par : Solaris

Avant Propos
La saison 1 de StarGate SG-20 se déroule en parallèle avec la saison 7 de StarGate SG-1. Cette fan-série peut très bien s’incruster dans l’univers ‘réel’ de StarGate. J’ai pour vocation de ne pas créer d’incohérences et de respecter tout ce qui se rapporte à la série autant que possible. Je vous remercie de lire ma fan-fiction et j’espère que vous y prendrez plaisir.

(Contact : BelXander : drizzt_elfenoir_jedi@hotmail.com ; Solaris : darknight_solaris@hotmail.com)



Dramatis Personae

Equipe SG 20 (F)

Major Alex Raziel – Chef de Mission, Premier Secours
Capitaine Frédérick Zedar – Eclaireur, Docteur en Archéologie
Capitaine Loïc Solaris – Scientifique, Docteur en Astrophysique et Pilote
Lieutenant Romain Bahamut – Destruction, Soutien, Relation
Lieutenant Vincent Necrona – Tactique, Stratégie

Autres membres

Capitaine Yohann Tajiri – Tactique, Soutien
Capitaine Damien Hisoka – Relation, Docteur en Histoire et Mythologie
Docteur Sarah Blanche – Scientifique, Docteur en physique nucléaire

Equipe SG 1 (USA)

Colonel Jack O’Neill – Chef de Mission
Major Samantha « Sam » Carter - Scientifique, Astrophysique, Premier Secours
Jaffa Teal’C - Eclaireur, Soutien
Docteur Daniel Jackson – Premier Contact, Relation, Archéologie

Personnel de la Base
Général George Hammond – Chef du Complexe SGC
Docteur Janet Fraiser - Médecin-Chef du SGC
Sergent Harriman – Opérateur de la Porte des Etoiles

Synopsis
 
Les Etats-Unis et la Russie ont informé le Royaume-Uni, la France et la Chine de l’existence de la Porte des Etoiles. Comme la Russie a son Equipe StarGate, SG-18, les autres pays veulent aussi en avoir une, pour jouer sur le destin de la Terre. Les Etats-Unis acceptent et sont alors créées SG-19, l’équipe britannique ; SG-20 l’équipe française ; et SG-21 l’équipe chinoise. Peu après, le Canada, l’Allemagne et le Japon sont mis au courant et ont leurs équipes, respectivement, SG-22, SG-23 et SG-24.

L’équipe française, nommée SG-20, est portée disparue au cours d’une mission. Le Stargate Command est débordé à cause des offensives du Grand Maître Goa’Uld Anubis, plus menaçant que jamais après la destruction d’Abydos, et ne peut pas envoyer une équipe à sa recherche. La France mobilise alors 4 de ses meilleurs éléments…



Résumé de l’Episode Précédent :

La France a donc envoyée quatre de ses hommes les plus doués au Cheyenne Mountain Complex, la base américaine centre du projet Porte des Etoiles, pour que ceux-ci forment une nouvelle équipe. Après un entraînement court mais intensif supervisé par l’ancien chef de mission de SG-20, les nouveaux arrivés sont jugés aptes et peuvent prendre la relève de l’ancien groupe français. Les précédent membres sont toujours portés disparus et sont très certainement détenus par un des deux Goa’Uld, Maât ou Apis qui ont attaqué la planète où SG-20 s’était rendus et dont seul le Major Alex Raziel a réussi à s’enfuir. A la surprise de ce dernier, il a la permission de reprendre sa place à la tête de SG-20. Commence alors une nouvelle mission, des plus banales pour le major Raziel, mais la première pour ses nouveaux camarades.



Episode 2 : La Nouvelle Equipe, 2nde Partie.


Le passage à travers le vortex était terminé et celui-ci disparut lorsque la Porte des Etoiles s’éteignit. Les quatre nouveaux membres de SG-20 venaient de vivre une sacrée expérience. Ils avaient été dématérialisés et rassemblés en quelques secondes, peut-être moins. Des frissons parcouraient leurs corps mais ils étaient tout de même excités. Après tout ils n’étaient plus sur leur planète d’origine.

PJ4-492 ressemblait énormément à la Terre. Cela ne surprit pas vraiment les membres de SG-20 car ils savaient bien que la Terre était un parfait lieu d’habitation pour la race humaine et donc que des planètes ayant des habitants humains devaient correspondre en partie à la Planète Bleue. Mais cette ressemblance frappante avait refréné leur enthousiasme. Ils s’attendaient à une planète différente. Une atmosphère étrange, plusieurs soleils ou lunes, un ciel vert ou orange, mais il n’y avait rien de tout cela. Le major Raziel, lui, était parfaitement au courant que de très nombreuses planètes visitées ressemblaient trait pour trait à la Terre. Il n’était pas surpris. Mais ses camarades, comme lui à ses débuts, voulaient voir des choses insolites, inhabituelles, sortant de films de science-fiction. Ils savaient qu’ils allaient finir par en voir, même si ce n’était pas pour tout de suite. Et cela les motivait.
Ils étaient arrivés dans une clairière. Elle était assez vaste et entourée de forêt. Néanmoins, un chemin existait, partant de la base des escaliers de la Porte et conduisait à travers les bois. L’équipe d’exploration française suivit ce sentier. Après deux heures de marche, ils n’avaient toujours pas rencontrés âme qui vive. Ils avaient croisés une biche qui, immobile, les avait fixé intensément avant de s’enfuir en bondissant à travers des fourrés.  Puis une sorte de lapin. En cela ils purent voir qu’ils n’étaient plus sur la Terre. Ce n’était pas des lapins normaux qu’ils eurent l’occasion de croiser. Non, c’était une race qui ressemblait à des lapins mais beaucoup plus gros, de la taille d’un chien moyen. Et, bien que cela semble étrange, ils étaient persuadés que ces lapins étaient carnivores. Tout cela n’était pas fait pour les rassurer.

Après encore deux autres heures de marche ils sortirent enfin de la forêt. Celle-ci devenait de plus en plus oppressante et ils étaient bien contents de quitter l’ombre des arbres majestueux.  Ils commençaient à en avoir marre car cette mission ne comportait rien de drôle. Marcher dans des lieux vierges de vie, sous des arbres qui, ils avaient l’impression, se resserraient au-dessus de leurs têtes, les avaient vite fait déchantés de leur enthousiasme de début de mission. Cela, accumulé à la ressemblance des décors avec la Terre, cette mission avait plus l’air d’une reconnaissance de routine. Certes ils avaient croisé des animaux étranges mais ceux-ci avaient tous fuis. De plus, ces animaux n’avaient pas l’air très amicaux, bien qu’ils n’aient encore rien tentés. Ils ne devaient y avoir qu’eux sur toute la surface de cette planète se dirent les hommes de SG-20. Le Major Raziel décida tout de même de continuer la marche. Le sentier qui traçait à travers la forêt n’avait pu apparaître tout seul. Il devait y avoir des humains quelque part.
Les soldats reprirent docilement leur avancée sous le soleil de plomb. Les arbres l’avaient en partie dissimulé, mais maintenant que les terriens marchaient dans la plaine, une chaleur accablante se faisait sentir et leur tenue de combat n’aidait pas à rafraîchir les corps. Heureusement, ils avaient des provisions, des biscuits et de l’eau. Mais la quantité de celle-ci diminuait à un rythme alarmant. Il fallait trouver un ruisseau ou une source d’eau fraîche pour s’approvisionner.

Les marcheurs allaient abandonner. Le major allait donner l’ordre de retourner à la Porte des Etoiles pour rentrer sur la Terre, lorsqu’ils aperçurent, au loin, ce qui ressemblait à un village. Plus les hommes s’en approchaient, plus ils se rendaient compte que ce village n’était que ruine. Ils arrivèrent à l’entrée du village. Celui-ci avait subi de lourds dégâts. Les maisons et bâtiments de plusieurs étages, signe d’une civilisation assez avancée, étaient dans un état critique.
Le major donna l’ordre d’explorer le village pour trouver des signes de vie. Peut-être quelqu’un était-il encore vivant quelque part dans ce village. Les cinq hommes se séparèrent et se mirent à l’ouvrage. Ils explorèrent le village en solitaire mais en étant extrêmement prudent et ils le firent en gardant le contact radio.

Ils ne trouvèrent personne. Néanmoins, la destruction de ce village avait du avoir lieu récemment. Des aliments comestibles, des fruits et légumes en assez bon état avaient en effet été trouvés et c’est ce qui avait permit de tirer ces conclusions. Le lieutenant Necrona découvrit un temple. Il appela alors son supérieur. Le major s’empressa d’arriver tout en sachant qu’ils ne trouveraient aucune personne encore en vie dans ces taudis. Il donna l’ordre à tous les membres de les rejoindre, le lieutenant Necrona et lui, dans le temple de la bourgade. Il savait que rien de ce qu’ils feraient dans ce village ne servirait et il avait besoin des informations du capitaine Zedar sur ce temple.
Il y pénétra et y retrouva Vincent qui était en train d’examiner des objets intacts sur une table près de l’autel. La construction était assez basique, surtout comparé à ce qu’il avait pu voir, comme l’hôtel de ville, qui lui était très bien bâti. Le temple n’était en fait qu’un assez grand bâtiment carré et sobre. Des bancs étaient entreposés de chaque côté de la double porte principale. Puis il y avait une table et derrière un autel avec une estrade d’où le religieux devait faire ses discours. Alex Raziel, arrivé au côté de Vincent Necrona, contempla les quelques étranges objets posés sur la table.

-   Personnellement ces objets ne me disent rien, major, déclara le lieutenant.

-   A moi non plus.

Il y avait là un sablier, une aile de corbeau faite d’or, une goutte en verre finement réalisé, un arbre sculpté dans du bois, et des cendres.
   Alors arrivèrent les autres membres de SG-20.

-   Très belle architecture, fit en plaisantant le lieutenant Romain Bahamut.

     Ils se rendirent au côté des deux autres hommes et Frédérick Zedar commença à observer les objets entreposés sur la table. Après quelques secondes de réflexion, il donna son avis :

-   Pour moi, on a affaire à une religion primitive. Elle a certainement réussi à conserver son importance sur cette planète car ils n’ont pas du connaître les grands courants du christianisme ou du musulman qu’on a eu sur la Terre.

-   Heu… A quoi vous voyez que c’est une religion primitive ? demanda Necrona.

-   Tout d’abord, grâce à l’édifice. Ce bâtiment tout simple, de forme carrée, était assez répandu dans les cultes païens. Et si vous regardez les objets, vous pouvez vous apercevoir qu’ils ont tous une symbolisation. Le sablier fait référence au temps et à la mort. Et les quatre autres objets sont des références aux quatre éléments. L’aile de corbeau, l’air ; la goutte d’eau, je ne crois pas avoir besoin de préciser ; l’arbre, la nature, thème récurrent dans ces anciennes religions, et les cendres rappellent le feu.

-   C’est bien beau tout ça, mais ça ne nous dit pas qui a exterminé ce village. De plus, je ne sais pas vous mais moi je n’ai repéré aucun cadavre. Tout ça me semble assez louche, intervint Loïc Solaris.

Le major se remémora son exploration du village. Il s’aperçut en effet qu’il n’avait pas vu la trace d’un seul corps. Les trois derniers membres se firent la même remarque. Tout à coup, il y eut comme un froid qui passa dans le temple. Les cinq hommes prirent leurs armes.
   Ils voulurent sortir mais Frédérick Zedar demanda s’il pouvait prendre les objets pour les examiner une fois rentré à la base. Le major donna son accord et sorti du temple. Le lieutenant prit tous les objets et les mit dans son sac à dos rapidement. Puis il rejoignit le reste du groupe en marchant assez vite pour les rattraper.
   Alors qu’ils sortaient du village, ils entendirent un énorme bruit. Ce fut comme un long cri d’éléphant mais terriblement plus puissant et effrayant. Le vent se leva et des nuages couvrirent le soleil, qui depuis leur arrivé avait éclairé un ciel parfaitement bleu. Les terriens décidèrent de quitter la planète le plus vite possible. Mais il fallait pour cela reprendre le sentier qu’ils avaient suivis pour arriver au village et celui-ci conduisait dans la forêt, origine du rugissement.

***
Journalisée
BelXander
Moderator
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 122



« Répondre #14 le: Mardi 16/09/08, 18:57:27 »

2nde Partie de l'épisode 2.


    Les hommes marchaient d’un pas rapide mais ils étaient tendus depuis leur départ du village, il y avait de cela plus d’une demi-heure. Ils tenaient leurs armes près du corps, le doigt sur la détente, prêt à faire feu pour se défendre.
     Un quart d’heure plus tard, ils virent la forêt. Le chemin de terre s’enfonçait dans l’ombre entre les très grands arbres de ce bois. Ils firent une courte pause. Ils se désaltérèrent pour pouvoir faire la marche que représentait la traversée du bois en une seule fois. Les gourdes se vidaient lorsque leur parvient un cri. Ce n’était plus un rugissement de bête mais le hurlement d’un homme terrifié.

-   Qu’est ce que c’était que ça ? demanda vivement Romain Bahamut, le visage tout rouge après avoir marché à pas rapide du village jusqu’à la lisière de la forêt.

-   Bah, je pense que c’était un cri. Un cri humain.

-   De quelqu’un qui a très peur, confirma Solaris.

-   Allons voir ce qu’il s’est passé, ordonna Raziel.

-   Vous êtes sûr, Major, fit faiblement le capitaine Zedar.

-   Oui, il nous faut savoir ce qui se passe sur cette planète, pour pouvoir signaler au SGC si elle est dangereuse ou non, expliqua Alex. Ne vous inquiétez pas, nous avons nos armes. Allez, en avant.

Le groupe avança en direction de la forêt mais d’un pas beaucoup plus lent. Les cinq membres de l’équipe jetaient des regards affolés à la lisière de la forêt, où les arbres s’arrêtaient subitement et où la plaine et les champs dominaient le paysage. Arrivés devant les premiers arbres, l’équipe s’arrêta.

-   Allez, nous n’allons pas nous arrêter là. Vous voulez retourner sur Terre, non ? fit le Major Raziel pour remotiver ses troupes.

Après quelques centaines de mètres de marche à la pénombre des arbres, le major fit signe au reste des de l’équipe qu’ils allaient devoir se diriger au cœur même des bois, pour rejoindre l’origine du cri. Après plusieurs minutes d’avancé sans que rien ne vienne perturber la nature, l’équipe commençait à être rassuré. N’était-ce qu’un rêve ? Non, le village détruit et vide de toute présence était bien réel ? De plus, chaque membre de l’équipe SG se rendait compte que le village n’avait pas du être détruit par des armes à énergie. En effet, ils n’avaient décelé aucune trace d’impact ou de brûlure. Encore un mystère. Mais que se passait-il donc sur cette maudite planète ?
    Après encore quelques minutes de marche, le lieutenant Bahamut repéra quelque chose.

-   J’ai quelque chose en visuel, fit-il au reste du groupe en montrant une direction d’un geste du doigt.

Ils se mirent alors tous à couvert, dos à un arbre. Ils venaient de repérer la première présence humaine. Les cinq membres s’approchèrent discrètement. Bien que l’homme soit assis, dos à un vieil arbre rabougri, il pouvait être armé et dangereux. De plus, il portait une armure Jaffa. Mais SG-20 se rendit vite compte que cet homme était gravement blessé. Son armure était en mauvais état mais son corps l’était encore plus. Son visage était couvert d’hématome de toutes sortes de verts et une partie d’une de ses jambes manquée. Ce n’était pas beau à voir.
Le Major Alex Raziel se rapprocha et s’agenouilla à ses côtés.

-   Hé, vous m’entendez ? demanda-t-il.

Mais le jaffa était inconscient et n’avait pas l’air de pouvoir se réveiller avant des heures. Alors un autre cri, cette fois, strident, survint. Peu après, un autre beaucoup plus grave, comme le premier qu’ils avaient entendu, leur parvint. Le jaffa fut réveillé en sursaut par ces cris. Il fut surpris de voir des personnes devant lui. Ne voyant pas de menaces directes, il fut rassuré, se calma et demanda d’un souffle :

-   Qui… Qui êtes-vous ?

-   Nous sommes de la planète Terre.

-   Partez, Tau’Ri. Ou vous mourrez !

-   Quel optimisme, chuchota le lieutenant Necrona à Bahamut.

-   Pourquoi ? Qu’y a-t-il sur cette planète ? Que se passe-t-il ?

-   C’est… C’est notre… Dieu. Il a … crée des… créatures… des monstres, dévoila le mourant d’un ton de plus en plus bas.

-   Mais pourquoi ?

-   Il… Il voulait… une armée…Là-bas…à quelques… du Chap’Aï…Laboratoire…

Il arrêta de parler quelques secondes comme pour reprendre son souffle. Mais il ne put dire que :
-    Tal’Kree…

Le jaffa s’affaissa. Mort.

-   Qu’a-t-il raconté ? Son Dieu a crée des monstres pour se faire une armée, répéta Vincent Necrona. Mais à quoi jouent les Goa’Uld… Ils ne peuvent pas rester tranquilles cinq minutes.

-   A son symbole, sur son front, je crois que son Dieu était Apis, dévoila Zedar.

-   Encore lui, s’exclama Raziel. Enfin… Allons voir ce laboratoire. S’il est à quelques kilomètres de la Porte on devrait pouvoir le trouver.

-   D’accord, acquiesça le reste des troupes.

***

Episode 2 – 3ème Partie


La marche reprit. Ils avaient rejoint le chemin sans rencontrer d’obstacle. Mais après plusieurs dizaines de minutes de marches intensives, une créature énorme coupa le sentier, allant d’une partie de la forêt à l’autre.

-   Mais qu’est-ce que c’était que ça ? Un dinosaure ?

En effet, la créature qui était passée sans s’arrêter était très colossale.
Mais SG-20 n’avait pas eu le temps de voir les détails, la bête était allée trop vite. Ils continuèrent, plus prudent que jamais. Arrivés à la clairière où été entreposée la Porte, les Français s’aperçurent qu’ils avaient un problème. En effet, une énorme créature dégustait un imposant repas. L’espèce de dinosaure avalait des bouts entiers de viandes qu’il retirait sans mal du flanc ouvert d’une espèce inconnue des pauvres terriens qui assistés bien malgré eux à cet horrible spectacle. La bête ressemblait en fait à un croisement entre un tricératops et un éléphant. C’était étonnant. De plus, sa tête et surtout sa mâchoire étaient des plus agressives. En effet, alors que le tricératops et l’éléphant étaient tous deux herbivores, cette créature était nettement carnivore, comme les cinq militaires avaient pu le constater. Sa gueule était un amas de chair incrusté de joyaux blancs sanglants, ses monstrueuses dents.
    Tout à coup, alors que l’équipe d’exploration était restée paralysée devant ce sinistre spectacle, le dinosaure fit un mouvement. Sa tête se redressa des restes de son repas et posa le regard droit sur SG-20.
   
   Alors que le major et ses hommes mirent en joue la créature, celle-ci balaya le sol à plusieurs reprises à l’aide de sa patte avant-droite. La terre à ses pieds fut balayée alors que l’animal, de ses pattes antérieures, fut propulsé. Il chargeait droit sur les terriens, surpris. Mais pas pour longtemps. En une fraction de seconde, ils avaient ouvert le feu. Les tirs des cinq Famas fusèrent vers la bête en pleine course. Si inconcevable que cela fut, les balles semblaient ricocher sur sa peau.

-   Les balles rebondissent, cria Loïc Solaris, pour couvrir le bruit que faisaient les tirs de mitrailleuse.

Mais alors que les chargeurs se vidaient, à une vitesse stupéfiante, la terrible créature ralentit puis s’immobilisa. Après un temps, où elle se maintient debout, elle s’écroula. Les cinq soldats rechargèrent immédiatement, de peur de rencontrer ou d’avoir attirer d’autres monstres identiques.

-   La vache… Je n’aurais jamais cru qu’un dinosaure pouvait être aussi résistant, s’exclama Romain Bahamut.

-   A mon avis ce n’est pas un dinosaure normal, expliqua Solaris.

-   Ça il n’y a pas besoin d’avoir un doctorat en physique pour s’en rendre compte, fit Zedar. Avec cinq chargeurs complets de Famas, et surtout des balles améliorées, toute créature aurait trépassée depuis longtemps. Celle-là se tenait toujours debout, avant de s’effondrer. Elle m’a foutu une peur bleue, je l’avoue.

Un ange passa, avant de s’enfuir à tir d’aile, comme effrayé par une créature-dinosaure terrifiante.

-   Nous allons contacter le SGC pour les prévenir de la situation et demander si nous pouvons rechercher le laboratoire dont le jaffa à parler, dit alors le major Raziel.

-   Bien, je compose les coordonnés, se dévoua Nécrona.

     Il se dirigea vers le DHD en remettant ses lunettes de vue bien en place. Une fois le vortex crée, le major Raziel, chef de mission, fit un rapport rapide au général Hammond.

-   Pouvons-nous partir à la recherche du laboratoire ? demanda-t-il enfin.

-   Bien sur. Mais surtout, soyez prudent. Si des monstres préhistoriques se promènent en liberté dans la forêt je veux que vous soyez sur vos gardes. N’hésitez pas à rentrer si vous avez un problème, expliqua Hammond.

-   Entendu, fit Raziel avant que le vortex bleuté ne disparaisse. Bien, quelqu’un a une idée pour trouver le labo ?

-   Franchement, je ne voix pas comment on pourra le trouver sans matériel de détection énergétique, fit Solaris d’un ton défaitiste.

-   Ecoutez, j’ai une idée, major.

-   Oui ?

-   Nous allons nous séparer. Chacun prend une direction, avance de cinq kilomètres et revient. Bien sur, on fait attention, on cherche tous ce qui sort de l’ordinaire, etc… vous connaissez le topo, déclara Vincent Necrona, tacticien hors pair. Avec ça, on devrait multiplier les chances de trouver ce labo. On le fait en deux ou trois fois, pour étendre encore le champ de recherche et normalement on devrait trouver.

-   Ca me va, fit Raziel. Mais combien de temps prévoyez-vous pour un aller-retour. 2 heures ?

-   Ouais, à peu près.

-   OK. On le fait vers l’est. Tout le monde prend une direction plus ou moins tournée à l’est. On fera les quatre points cardinaux, soit 8 heures. Si on ne trouve rien, on rentre. Il ne faut pas non plus oublier que le jaffa nous a peut-être menti.

***
Journalisée
Forum Projet-SG Autres Sections Art'Gate Fanfics Fil de discussion: [Série FanFic] StarGate SG-20 Pages: [1] 2 3 4 Haut de page
Voir les nouveaux messages
Imprimer


Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2008, Simple Machines | Sitemap
Thème SMFone de A.M.A
Modifié par Golgi et Linwelin pour le Forum Projet-SG v2.0. Tous droits réservés.
Page générée en 0.217 secondes avec 20 requêtes.